Eurovore: Tout le poids du monde - Eurovore

Aller au contenu

  • 9 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »

Tout le poids du monde (une petite fanfic sur DB)

#1 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 26 mars 2008 - 21:49

Bonjour à tous, après avoir été mis au défi d'écrire moi-même une histoire sur un autre forum,

Je me suis tout naturellement mis à le faire.

Etant du genre à aimer me lire et à aimer être lu,

Je me permets de poster ça ici, dans le forum spécialisé dans le flood afin qu'on ne m'en tienne pas rigueur.

Donc le titre est "Tout le poids du monde". N'hésitez surtout pas à me donner votre avis. Alors évidemment, c'est Dragon Ball pas Dragon Ball Z. Donc, l'humour a un rôle presque aussi important que l'action. Et c'est un humour un peu bêbête.

Voici l'épisode 1 :

Episode 01 : La ligue des mécréants

Nous voici quatre années après la victoire de Sangoku au 23° tournoi des arts martiaux. Ni lui ni nos amis ni le démon Piccolo n'ont participé au 24°. Tous estiment avoir dépassé le niveau normal des humains et ont décidé de ne plus y intervenir afin de laisser une chance aux autres.

Une chambre. Un lit. Un homme dans ce lit. Cet homme est carré, très carré. Ses biceps sont impressionants. Ses cuisses aussi. Il s'étire. Il descend du lit. Il glisse sa main dans sa culotte et se gratte tranquilement. Un autre homme arrive. Ce dernier lui arrive à peine à la ceinture mais on distingue une bonne proportion de muscles chez lui. Il s'adresse au géant :

L'homme : "Maître Atlas, votre pause de 2h est bientôt finie. Il faut que vous retourniez au travail."
Atlas : "Tu me soules nabot. J'ai encore le droit de me gratter le trou du cul, non?"
L'homme : "Certes, certes. Mais si l'humanité est anéantie, je vous imagine mal expliquer à l'ange de la mort que c'est à cause d'une démangeaison. Et je vous rappelle que je mesure 2m30 pour 175kgs de muscles. Je ne suis pas un nabot. C'est plutôt vous l'anormal qui mesure 4m25".
Atlas approche son doigt sale du nez de l'homme qui recule brusquement.
Atlas : "Ah ah ah. Prends ça."
L'homme : "Maître Atlas, désolé d'insister mais il vous faut prendre place."
Atlas : "Ne t'en fais pas Hypérion, je sais quelle mission m'a été confiée. Mais j'aime déconner un peu. Toutefois, j'ai mangé trop de cassoulet pendant ma précédente pause. Je dois donc me poser quelque part pendant 4 à 5 minutes. Dis aux autres de maintenir l'équilibre de l'univers en attendant."
Hypérion : "Mais enfin, ils vont être épuisés. Que doivent-ils faire?"
Atlas : "Comme moi. Pousser. Et s'ils sont en sueur, qu'ils s'essuient, comme moi après avoir trop poussé."

Pendant qu'Atlas part faire de la peinture sur porcelaine à cause de son cassoulet, les autres géants commencent à faiblir.

Une pièce vaste. Un plafond d'étoiles qui descend et trois géants en-dessous en train de le tenir.
Ils parlent ou plutôt ils soufflent vu leur fatigue :

L'un d'eux : "Aaa mais que fait le patron? Ca fait déjà 1h qu'on tient le ciel. On ne peut pas tenir plus longtemps."
Un autre : "On va finir écrasés si ça continue."
Le troisième : "Au secours!!!!!"

Hypérion apparait alors et prend la parole : "Atlas est retenu pour une affaire très urgente qui concerne la sécurité de l'univers."

Les géants unaninement : "Dans ce cas, nous tiendrons mais donne nous un coup de main s'il te plait".
Hypérion : "Non. Vous savez comment ça fonctionne. Atlas porte le ciel 20h sur 24. Et les 6 titans se relaient les 4h restantes pendant qu'Atlas se repose, mange, démange..."
Hypérion ajoute : "Ou lorsqu'Atlas négocie avec un Dieu de l'univers l'avenir de celui-ci. C'est quelqu'un de très occupé vous savez."
Les géants, fiers de leur maître : "Wooow, Atlas est en train de négocier avec les dieux de l'univers".

A ce moment, un bruit de chasse retentit coupant court à leur enthousiasme.

Les géants : "Il était en train de faire caca?"
Hypérion : "Ok, j'ai menti. Atlas est l'homme le plus fort de tous les temps mais c'est un vrai plouc."

Atlas : "Aaaa, ça fait du bien bon sang de bois." Il regarde en direction des 3 titans essouflés et rouges à cause de l'effort : "ah ah ah, moi aussi, j'étais rouge comme ça ya cinq minutes".

Tout à coup, les 3 géants s'effondrent et le ciel s'écrase sur la Terr... Non. d'une main, Atlas retient le ciel et le remet à sa place, ceci toujours d'une main sans ressentir la moindre douleur dans les biceps.
Les 3 autres géants partent se reposer sous le regard moqueur de l'immense Atlas, l'homme le plus fort qui ait jamais existé.

Atlas tient le ciel d'une main et se sert de l'autre pour se décrotter le nez.

Les géants parlent entre eux : "Il est peut-être crade mais il peut tenir le ciel d'une main, sans se fatiguer alors qu'à 3 géants, dont chacun peut tenir plusieurs tonnes à bout de bras pendant des heures, on se retrouve comme des loques au bout d'une heure à peine.

Alors qu'Atlas est en train de glisser un fluide vert-jaune extirpé de son nez dans sa bouche pour calmer une petite faim, on entend un hurlement.

Crios arrive en criant : "Maîîîîttttrrrreee. Nous sommes attaqués".

Un mur explose. On distingue un poing qui a traversé ce mur. L'homme à qui appartient ce poing dégage le reste du mur.
9 individus couverts de capes et de capuches apparaissent alors. Ils sont tous de tailles différentes. Mais, aucun d'eux n'est aussi grand qu'Hypérion.

Hypérion, Japet, Cronos, Coeos, Crios et Océan, les 6 titans, tous grands de 2m30 pour 175 kgs de muscles se dirigent vers les 9 individus.

Aucun son ne sort des bouches des êtres masqués. Puis on distingue un "Oooo qu'il est mignon". L'auteur de cette réplique surprenante saute sur Coeos encore rouge de fatigue et lui brise la nuque en 7s avant de retourner dans le groupe à l'appel de l'un d'eux : "Arrête, reviens".

Atlas perd son sourire habituel. Il cesse de se gratter, de se décrotter, bref, Atlas reprend son rôle de gardien du temple du ciel. Il demande aux titans de venir porter le ciel pendant qu'il s'occupera des 9 êtres.

Les titans s'exécutent, sauf Coeos vu qu'il est mort.

Atlas serre les poings, s'approchent de la bande de malfrats. Il est prêt à en découdre.

Atlas : "Que voulez-vous gredins? Vous avez tué l'un de mes élèves. Pour cela, je vais vous corriger. Et, croyez moi, je ne plaisante pas".
Le plus petit des 9 s'approche mais la main du plus mince le retient : "Assez. Il est très fort."
Le plus mince prend la parole : "Salutations cher Atlas. Je m'appelle Lucifer et tu vas mourir".
Atlas : "Luci.. Lucifer?"

Lucifer retire sa capuche et l'on distingue son visage. Ce dernier est avenant, lisse, d'une symétrie totale, sans la moindre imperfection. Il a toutefois deux cornes sur la tête. Il se dégage également de son visage une froideur inhumaine qui glace le sang. Son regard est aussi intense qu'effrayant. Une sorte d'aura noire émane de lui.

Lucifer : "Atlas, tu es fort, très fort. Plus fort que moi. Je ne peux rien contre toi. Mais ces 8 individus sont les meilleurs du monde après toi et moi. Je les ai réunis pour déclencher l'apocalypse. Une fois que tu seras mort, personne ne pourra porter le ciel. Il s'effondrera. Et en plus, nous attaquerons la Terre."
Atlas : "On verra bien".

Atlas se lance vers Lucifer et lui colle un énorme coup de genou dans les dents. Lucifer est propulsé en arrière et fait trois tours autour de lui même avant de s'effondrer sur les débris du mur cassé.

Atlas pousse des cris de gorille et colle un gnon au plus petit des 8. Mais ce dernier saute en l'air au dernier moment avant de lui retomber dessus et de le planter avec le côté pointu d'une sucette à la fraise. L'arme de circonstance pénètre le bras du géant Atlas qui ne sent rien et donne un violent coup de tête sur le petit.
Là, le plus large retire sa cape et dévoile son corps imposant (imposant pour un humain, pas pour Atlas bien sûr) : "Foi de Brutal, je vais t'écraser la gueule moi". Il sort un fusil à pompe de son long catogan huileux, pompe le fusil et tire dans les fesses d'Atlas qui hurle de douleur et file un coup de pied à Brutal.
Mais ce dernier a disparu. Il est 4m plus loin à côté d'un homme à l'air rapide. Brutal le remercie : "Merci Storm. Sans toi, je me la mangeais. Il va voir ce qu'il va voir ce gugusse".
Tout d'un coup, une douleur lancinante envahit le ventre du pauvre Atlas. On voit des ongles de 2m de long lui lacérer la peau. A l'autre bout, une magnifique jeune fille blonde avec un sourire étincelant.

Un autre des 9 êtres tentent de ceinturer le géant en le prenant par derrière. Il parvient à le soulever et à le lancer en arrière. Atlas s'effondre tête la première.

Qu'à cela ne tienne. Atlas se relève et se met à gueuler : "Vous commencez à m'énerver bande de moustiques!!"

Atlas se concentre et ses muscles déjà énormes commencent à se tendre encore plus. Ses biceps sont aussi gros que Brutal lui-même.

Lucifer met son équipe en garde : "Brutal, Emeraude, Vautour, Vlad, Sendantilc, Storm, Roi des rats et Bill, faîtes attention. S'il vous touche, vous mourrez! Vous devez absolument éviter ses coups et ne pas chercher à les parer".

Storm sûr de lui se met à courir autour du géant en le narguant : "tu es peut-être très fort, très très fort même mais cette masse musculaire est un désavantage face à moi qui suis le plus rapide de tout l'univers."

Pendant qu'il lui parle, Storm se rapproche de temps en temps d'Atlas et lui donne des coups dans les chevilles.

Atlas : "Mes chevilles tiennent bon. Tes petits coups ne me font rien."
Storm : "Elles les font un peu enfler quand même, non? Tu ne sens rien pour l'instant mais tiendras-tu longtemps?"
Atlas : "Tu es rapide mais as-tu assez d'énergie pour maintenir ton corps à cette vitesse?"

Là, sentant une faiblesse de Storm, Atlas donne un coup de poing dans le sens contraire de déplacement à celui de Storm. Ce dernier ne le voit pas venir et il est écrabouillé contre le poing puis propulsé à 15 mètres d'hauteur sur le plafond où il s'écrabouille et y reste scotché car ses organes déchiquetés, son sang font une colle excellente.

Là, Atlas se rend compte que ses jambes sont attachées par un lasso. Bill : "Merci Storm de cette diversion et désolé qu'il t'ait transformé en crêpe".

Atlas tente de se détacher mais il subit alors les attaques des 8 malfrats survivants.

Les ongles d'Emeraude lui rentrent dans la chair et lui arrachent des lambeaux de peau.
Le vautour projette un rayon vert de son collier de dents et ce rayon affaiblit considérablement le valeureux géant.
Pendant ce temps, Vlad Tepes flotte dans les airs et donne des coups de pied dans le visage d'Atlas.
Lucifer frappe le dos du géant avec son genou en guise de représaille.
Sendantilc, 1m08 et 17kgs s'approche et dit : "je vais te démembrer comme si tu étais une mouche" avant d'éclater dans un rire sardonique dont l'écho fait tomber Storm du plafond déclicatement. Sendantilc a alors un bon mot à l'égard de Bill : "Je viens de retourner la crêpe hihi".

Avec sa répartie habituelle Atlas lui rétorque : "Dégage de là Somalien, j'ai passé l'âge de jouer aux osselets".

Sendantilc se projette vers Atlas et lui broie son genou gauche d'un coup de sucette à la fraise (le côté rond).
L'os du pauvre géant se retourne du mauvais côté.

"Ahhhhhhh nannnnnn" hurle Atlas. Pendant ce temps, les titans assistent à la scène médusés et impuissants. Ils aimeraient y aller mais ils savent qu'ils sont trop faibles et il leur faut protéger la Terre en maintenant le ciel à bonne distance.
Les larmes aux yeux, ils voient l'homme le plus fort du monde se faire humilier par ces 8 moustiques. Le roi des rats pisse sur le corps sanguinolent d'Atlas.

Atlas sent que sa fin est proche. Sendantilc vient de briser son autre genou. Ses entrailles sont toutes à l'extérieure de son corps suite aux assauts de la belle Emeraude. Vlad a cassé toutes ses dents et il l'empale par de multiples coups d'épées. Bill a accroché une corde autour d'Atlas et s'apprête à le pendre. Sa colonne vertébrale a été sortie intégralement de son corps par Lucifer qui s'en sert maintenant pour battre à mort le géant désarticulé.

Alors qu'il est roué de coups, dans un ultime sursaut de vie, Atlas attrappe la corde de Bill et tire. Il choppe alors le jeune homme à la gorge, l'approche de sa bouche et lui susurre : "Je vais mourir, mais pas par toi. Toi, en revanche, tu vas crever par moi. Et sache que je déteste ta coupe de cheveux ridicule et encore plus tes chansons en Allemand".

Atlas sert le cou de Bill et lui brise. Ce dernier, juste avant de rejoindre l'enfer pousse un dernier hurlement : "Du stehst auf

Und kriegst gesagt wohin du gehen sollst

Wenn du da bist

Hörst du auch noch was du denken sollst
tokiohotel-live.com
Danke das war mal wieder echt´n geiler Tag

Du sagst nichts".

Ce hurlement de la mort achève Atlas qui sombre dans le coma et manque de tuer Lucifer et sa clique aussi.

Lucifer vient de perdre 2 de ses recrues. Alors que Brutal, un cigare à moitié fumé planté dans la bouche, est sur le point d'achever Atlas d'un coup de poing sur le nez, Lucifer l'arrête : "Non. Il a tué deux d'entre vous. La vitesse de Storm en faisait un être exceptionnel. Quant à Bill, cet excentrique, il était le roi du lasso et avait une force de cheval. Ils vont nous manquer. la mort est trop douce pour ce maudit Atlas. Je veux qu'il voit l'humanité disparaître. Je veux qu'il sache qu'il a échoué, qu'il est un minable, un raté. Je veux qu'il voit ses élèves mourir écrasés par le ciel."

Lucifer se tourne vers Hypérion, Japet, Cronos, Océan et Crios pour leur demander combien de temps ils peuvent tenir.

Hypérion : "on peut tenir le temps qu'il faudra pour que d'autres viennent nous relayer et botter vos flasques culs."
Japet se tourne discrètement vers Crios : "En vrai, on tiendra bien 24h quand même?"
Crios tout aussi discrètement : "Oui. Mais pas plus."

Alors qu'Atlas est dans le coma, il parvient à communiquer avec Dieu qui faisait le tri dans sa collection de pinces à linges en compagnie de son fidèle Popo.

Atlas : "Dieu, je veux te parler".
Dieu : "Attends, je ne retrouve pas ma pince à linge invisible, ma préférée. Rappelle moi demain".

Dieu coupe la conversation.

Atlas la reprend : "Dieuuuuuuu répond nom de Dieu non mais oh!!!"
Dieu : "Quoi qu'est-ce qui ya?"
Atlas : "Qu'est-ce qui ya? Qu'est-ce qui ya? Je vais te dire moi qu'est-ce qui ya!! J'ai été attaqué par Lucifer, je suis dans le coma. Coeos est mort. Et les 5 autres doivent maintenant maintenir par leurs mains minces le plafond du ciel."
Dieu : "Comment a-t-il pu te vaincre?"
Atlas : "Il était aidé de 8 autres dégénérés dans son genre. J'en ai éclatés 2. Il en reste donc 7 : Lucifer, Brutal, Sendantilc, Le roi des rats, Vlad tepes, Emeraude et le vautour. Je te transmets tout ce que j'ai en mémoire. Il faut également assurer le maintien du ciel. Mes élèves n'y arriveront pas longtemps. Ils pensent pouvoir tenir 24h. Je leur donne 12h et je suis généreux."
Dieu : "Très bien. Je vais m'occuper de ça."

Dieu se tourne vers Popo et lui dit : "Le ciel est sur le point de s'effondrer. Il faut vaincre 7 ennemis extrêmement forts, porter le ciel et retrouver ma pince à linge invisible. Voilà ce qu'on va faire. Toi, tu t'occupes du ciel et des ennemis et moi de la pince à linge."

Popo : "Euhhh... Sans vouloir abuser, la pince à linge passe-t-elle avant la Terre et l'humanité?"
Dieu : "huum. Dans ce cas, je vais contacter les Terriens les plus valeureux et leur demander de tuer les 7 ennemis. Toi tu t'occuperas du ciel. Et moi, je chercherai la pince à linge."
Popo : "Ou alors, vous demandez aux Terriens valeureux de combattre les ennemis, vous vous occupez du ciel car c'est votre rôle dans le cas où Atlas ne peut l'effectuer et on attend d'avoir sauvé la Terre avant de continuer à faire le tri dans votre collection de pinces à linge."
Dieu : "Popo la ferme! Je viens de prendre une décision. Ton idée de faire passer la pince à linge invisible avant la Terre et l'humanité est intolérable! Donc, je vais prévenir Sangoku et Chi-Chi, Krilin et Tortue Géniale, Tenshinhan et Chaozu, Yamcha et Bulma ainsi que Yajirobé et je vais les envoyer combattre les ennemis. Tu te chargeras de leur indiquer leur position et de dire quelles sont leurs techniques spéciales. Quant à moi, je pars pour le temple du ciel. Je tuerai celui des 7 êtres maléfiques qui y est resté et je sais qu'il y en a un car c'est le mode opératoire de Lucifer puis j'aiderai les Titans à porter le ciel à bout de bras. Et la pince à linge invisible, on verra après!"
Popo ne bronche car il sait que son patron est de mauvaise humeur quand il n'a pas eu son bol de cacao le matin et justement aujourd'hui, il y a une rupture de stock de cacao et Dieu le vit mal, très mal, très très mal même.

Dieu a le regard triste. Il ressent de la colère. Il fait exploser son aura qui dégage alors une immense énergie et crée un véritable vent qui fait s'envoler Popo. Des arbres du sanctuaire sont arrachés et retombent sur Terre faisant des morts. Les familles des victimes de cet accident imprévisible prient et demandent à Dieu pourquoi il a repris la vie de leurs proches.
Pendant ce temps, Dieu de son sanctuaire hurle : "Je veux ma pince à linge!!! Je n'ai pas eu mon cacao!!!"

Dieu se calme, s'assoit dépité et alors il se relève d'un bond en hurlant : "aie aie aie, ça me pique". C'est la pince à linge invisible. En la voyant, Dieu sourit. Il reprend espoir : "ceci est plus qu'une pince à linge invisible, c'est un symbole de l'espoir du bien dans la lutte contre le mal".

Il contacte alors Sangoku pour lui faire part de sa mission.

Chers lecteurs, l'univers semble compromis. L'un des 6 titans est mort. Atlas, l'homme le plus fort qui ait jamais existé, est dans le coma. Dieu accorde plus d'importance à une pince à linge à la con qu'à la survie de l'humanité. 7 êtres immensément forts s'apprêtent à réduire la population à néant.
Seul Sangoku peut nous sauver. Le fera-t-il? Vous le saurez dans le prochain épisode.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 26 mars 2008 - 22:38

Je veux le prochain épisode :) ^^ :)

Bon, soit nabst est le nabot, soit il est le pov' naze apparemment prénommé Bill qui parle allemand :) (oui je t'aime bien moi aussi nabst :))

Excellent^^
Même si les combats sont ptete un peu maladroit :)
0

#3 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 26 mars 2008 - 23:31

Je comprends ton besoin naturel de me voir partout Gratteur. Les psychologues voit parfois dieu comme un symbole qui rassure, qui aide: mais je ne suis pas là. Le Dieu d'Arès utilise des pinces à linges moi je prend des cintres.
Quand à Bill, pour ce qui ne comprenne pas: Cf TH ^^.

Pas mal ton dernier passage Arès, le coup des symboles m'a bien fait rire aussi. D'habitude c'est les humains qui utilise ce genre de formule, et les voir prononcer dans la bouche d'un collège c'est toujours marrant :).

Bonne nuit =]
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#4 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 27 mars 2008 - 08:36

Mais je te vois partout tu envahies mon esprit pour la simple et bonne raison que je t'aime nabst :) (je déconne pour ceux qui l'auraient pas compris, boulets XD)

Sinon oui j'avais bien vu que c'était ce Bill là, d'ailleurs suffit de lire ce qu'il raconte :)
Enfin surtout le lien :)
0

#5 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 29 mars 2008 - 05:03

Episode 02 : les pilules magiques

L'univers étant en danger, Dieu doit contacter les Terriens les plus valeureux pour leur demander leur aide. Il commence par le meilleur d'entre nous : Sangoku. Le contact se fait par télépathie. C'est Dieu après tout.

Dieu : "Sangoku, j'ai un gros problème. J'ai besoin de toi."
Sangoku : "Ouais ouais, ça me fait une belle jambe. Quand j'en aurai deux, je pourrai me mettre en short. Bon, ce fut un plaisir de discuter avec vous mais moi aussi j'ai un gros problème, je suis très pressé donc on verra après si vous voulez bien."

Quel est donc ce problème? Pour le savoir, retournons un peu en arrière.

Peu après la victoire au 23° tournoi des arts martiaux, Sangoku et Chi-Chi se sont mariés. Les 500 000 pièces d'or gagnées par Sangoku assuraient au couple une vie facile et épicurienne.

Mais c'était sans compter avec les amis de Sangoku.

Profitant de la naïveté du jeune garçon de 18 ans, Yamcha réussit à lui soutirer 350 000 pièces d'or pour se payer une villa au Panama.

Tenshinhan, quant à lui, en obtint 50 000 pour s'offrir une chirurgie réparatrice sur ses yeux. Le guerrier avait en effet trois yeux mais pas des yeux verts. Son rêve d'avoir des yeux verts fut finalement exaucé grâce à la bonté de son ami Sangoku.

Chaozu voulut se faire greffer des cheveux ce qui coûta cher et fut inefficace.

Krilin, lui, tenta de se faire construire un nez. Malheureusement, ce dernier fondit au Soleil peu de temps après.

Tout ça pour dire que notre héros ne pouvait plus vivre de ses rentes avec sa femme. Sa première décision fut de cesser d'entretenir un luxueux appartement à son nom pour sa maîtresse. Puis, il se mit en tête de gagner de l'argent. En attendant le 24° championnat des arts martiaux, il se trouva ainsi un travail de boucher-charcutier qui lui fit découvrir la bonne nourriture et les joies de porter une brioche et de sentir bon la bidoche grillé.

Heureusement pour Sangoku, Chi-Chi est la fille de Gyumao donc possède assez d'argent pour les faire vivre. Mais c'était un affreux déshonneur pour le champion du monde des arts martiaux qui se mit alors à piccoler en pensant au bon vieux temps de Piccolo. Tortue Géniale tenta de lui rendre service.

En effet, Maître Mutenroshi vint le voir avec une idée géniale, avec deux idées géniales en fait. D'abord, visiter le nouveau bar à strip tease pour que Sangoku oublie un peu sa rombière castratrice. Puis, il réussit à le convaincre de prendre tout l'argent de Gyumao et de tout jouer au turf et au poker.

Sangoku perdit tout l'argent et Tortue Géniale retourna sur son île paradisiaque pour couler des jours heureux en compagnie de sa tortue, de la belle Lunch et du boulet Krilin dont il n'arrive pas à se débarrasser.

Finalement, Sangoku retourna la queue entre les jambes (c'est juste une expression, rappelons que même ça, Dieu lui a coupée pour récupérer la Lune, officiellement car officieusement, c'était pour se faire une belle écharpe) chez Chi-Chi.

Pour vivre, Sangoku continue son travail de boucher-charcutier et Chi-Chi s'est mis à faire le ménage à la mairie de Trifouilly-les-oies où habite notre couple uni pour le meilleur et pour le pire.

Les deux amoureux continuent leur petit bonhomme de chemin. Sangoku va au bar se soûler le soir avec ses nouveaux amis pendant que Chi-Chi passe son temps à dépenser l'argent de son mari avec les femmes des amis de Sangoku.

Sangoku s'entraîne encore de temps en temps quand il va chercher une bière bien fraîche dans le frigo en regardant un match de boxe, l'obligeant ainsi à soulever tout son poids ce qui est maintenant conséquent.

Sangoku pense que cet entraînement sera suffisant pour remporter le 24° tournoi des arts martiaux. Malheureusement, sa vie dissipée lui fait faire la tournée des bars toute la nuit. Le jour du tournoi, il n'entend pas son réveil au grand dam de Chi-Chi qui, elle, entend très bien les ronflements de son traîne-savatte de mari.

Sangoku rata ainsi l'inscription au tournoi. Pour ne pas perdre la face, il raconta à qui veut l'entendre qu'il avait décidé de ne plus participer car son niveau était beaucoup trop transcendant par rapport aux humains normaux.

Peu importe, Sangoku prit ça avec philosophie. Sa femme et lui retournèrent vivre dans les bois en se nourrissant grâce à la chasse et à la pêche comme le faisait le petit garçon de 11 ans avant de rencontrer Bulma.

Un an plus tard. Le matin. 24h avant qu'Atlas, Hypérion, Coeos, Crios, Ocean, Cronos et Japet soient attaqués, Sangoku se réveille dans son lit aux côtés de sa chère femme.
Lui vient alors l'envie d'honorer Chi-Chi qui était tranquillement en train de dormir en soupirant doucement "Brad, oui..."

Sangoku la bouscule ce qui la réveille. Il lui fait part de son idée. Elle accepte puis se rétracte : "Je ne retrouve plus mes pilules et je refuse d'élever un enfant dans des conditions pareilles. De plus, je tiens trop à ma ligne, MOI".

Sangoku : "Ooo allez. Au pire, on refilera le mioche à Tortue Géniale pour qu'il l'éduque".
Chi-Chi refuse.
Sangoku a alors une idée. Il demande à Chi-Chi de chercher les pilules dans la maison. Pendant ce temps, il va voir quelqu'un pour l'aider.

Sangoku : "Nuage supersonique!!!!!!!!!!"

Le nuage supersonique apparaît alors, filant comme le vent, toujours aussi majestueux. Sangoku saute dessus et s'écrase par terre. En effet, Sangoku n'est plus le jeune garçon innocent d'autrefois. Il est devenu un adulte. Or seuls les êtres au coeur pur peuvent tenir sur le nuage supersonique.

Qu'importe. Sangoku utilisera la danse de l'air.

Sangoku s'envole alors à grande vitesse (n'oublions pas que c'est un champion...).

Quelques heures après, le voilà arrivé au palais de Mamie Voyante, la soeur de Tortue Géniale.

Cette dernière, toujours accompagnée d'un fantôme le salue : "Que me vaut le plaisir Sangoku?" dit-elle d'un air enjouée. La voyante se tourne vers le fantôme et lui dit discrètement : "Prévenez la sécurité que je ne les paye pas à rien faire. Je ne veux plus voir de clochards comme ça chez moi".

Sangoku lui fait une requête : "Bonjour mamie Volante. Ca fait longtemps, je viens te voir pour requérir tes services. J'ai perdu quelque chose de très important. Peux-tu m'aider?"

Il entend alors la réponse que la voyante formule à tous, même aux amis : "c'est 50 000 pièces d'or. Ou alors, tu peux vaincre mes cinq champions."

Sangoku tente de négocier : "mais la dernière fois..."
Mamie Voyante : "La dernière fois, il s'agissait de la vie de mon petit frère et tu n'étais pas le bon à rien d'aujourd'hui".
Sangoku : "Soit, alors je vais écraser tes cinq champions".

C'est ainsi que Sangoku s'apprête à affronter cinq combattants de premier ordre recrutés par Mamie Voyante.

La sorcière l'invite à venir se battre sur le ring du lac.

Mamie Voyante : "Viens ici Draculaman"

Arrive alors une chauve-souris qui se transforme en être humain avant de retomber sur le sol. Il est couvert de bandelettes au niveau des tibias et des poings. Sangoku le reconnaît pour l'avoir affronté 10 ans auparavant.

Sangoku : "Je le reconnais. Ce sont Plume et Upa qui l'avaient vaincu la dernière fois. Il est absolument nul. Tant mieux pour moi."

Sangoku saute sur Draculaman mais son embonpoint le ralentit un peu et Draculaman a le temps d'esquiver. Sangoku le rate et tombe à l'eau. Le combat est terminé. Sangoku a perdu. Il a cinq minutes pour partir.

Dépité mais déterminé, il va voir son ami Upa afin de lui demander son aide. Après tout, c'est lui qui avait vaincu Draculaman.

Sangoku s'envole dans la direction de la tour sacrée. Mais son sens de l'orientation n'est plus ce qu'il était et il se perd. Après quelques heures de vol, le voilà arrivé au pied de la tour.

Alors qu'Upa, son père et sa femme sont en train de dîner tranquillement sans emmerder qui que ce soit, Sangoku arrive comme un cheveu sur la soupe en plein repas du soir.

Sans la moindre gêne, il entre dans le tipi, et mange tout ce qu'il y a dans la marmite laissant ainsi les trois pauvres gens dans leur faim.

Sangoku : "Ca fait du bien par où que ça passe!!"
Upa et son père le reconnaissent et pensent qu'il a été la victime d'une centaine de démons au moins pour être dans cet état.

Ses habits sont en effet sales et troués. Sangoku : "Non bah je m'habille comme ça tous les jours".

Sangoku raconte sa vie à ses amis. La femme d'Upa va se coucher et elle dit à son mari : "Quand tu auras fini d'écouter ce clochard, viens me rejoindre chéri".

Sangoku demande son aide à Upa pour battre Draculaman. Ce dernier lui conseille plutôt de rejoindre Maître Karin afin que l'ermite lui fasse retrouver sa forme via un petit entraînement.

Sangoku leur souhaite de passer une bonne et heureuse nuit, les remercie d'avoir offert de partager leur repas et remercie Upa pour son idée.

Il part grimper la tour. Il a certaines difficultés vu son surpoids. Mais au bout de quelques heures d'efforts intenses, il parvient à rejoindre la demeure de Maître Karin.

Ce dernier l'attend, l'air dépité et triste. Il lui lance : "Regarde toi mon pauvre Sangoku. Comment as-tu pu en arriver là?"
Il est en effet au courant de tout et sait pourquoi le champion du monde des arts martiaux vient le voir.

Yajirobé est présent aussi. Il dort vu l'heure.

L'effort a épuisé Sangoku qui a l'estomac trop plein. Sangoku vomit sur Yajirobé qui se réveille en sursaut la bouche grande ouverte.

Sangoku reconnaît son erreur et se met aux genoux de Karin en promettant de ne plus jamais se laisser aller.

Maître Karin : "Sangoku, je vais te révéler une phrase que m'a dite Dieu lui-même un jour. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités".
Yajirobé : "Vous avez pas plutôt vu ça hier soir dans Spiderman?"
Maître Karin : "Bref... Sangoku, tu es le plus doué de nous tous pour le combat. Tu es celui qui a vaincu Piccolo, qui a ramené l'ordre sur Terre. Tu es la clé de voûte de l'équilibre de notre planète. En cas de danger, tu en es le garant. Je veux bien t'aider mais tu dois promettre de toujours t'entraîner pour être meilleur".
Sangoku : "J'accepte, honorable Maître."
Maître Karin : "Je ne t'entraînerai pas. Par manque de temps."
Sangoku : "Je ne vous le fais pas dire! Je suis très pressé"
Maître Karin : "Je ne parle pas de ça mais mon instinct me dit qu'on aura besoin de toi à nouveau."
Sangoku : "Qu'allez-vous faire?"

Maître Karin donne un senzu (haricot magique) à Sangoku : "mange ça."

Sangoku : "Un senzu? En quoi ça va m'aider?"
Maître Karin : "Le senzu peut non seulement stopper la faim, guérir les blessures des combats mais il s'agit également d'un excellent remède d'herboristerie pour lutter contre l'obésité, l'alcoolisme et de manière général, le senzu peut remettre n'importe quel clochard en état."

Sangoku mange un senzu et ne change pas.

Maître Karin : "Ok. Pour toi, ce sera deux senzus".

Sangoku en avale un second et alors tout son gras superflu disparait. Sa barbe aussi. Il retrouve toute sa musculature. Ses habits sont recousus, reprisés, lavés, repassés, pliés...

D'une voix qui n'est plus vinassée comme cinq minutes auparavant, le héros de l'histoire : "Je suis redevenu comme avant. Je n'ai même plus envie de me boire une bonne bière. Je me sens capable de vaincre n'importe qui."

Maître Karin : "Voilà le Sangoku que j'aime."
Yajirobé : "J'ai mangé beaucoup de senzus et je n'ai pas perdu un gramme."
Maître Karin : "Normal. Si on enlève la graisse, il ne reste rien de toi."

Sangoku remercie ses amis : "Merci Maître Karin. Grâce à vous, je vais vaincre facilement les cinq champions de Mamie Voyante et je pourrai ainsi retrouver la boîte de pilules pour honorer ma femme".

Il appelle son meilleur ami : "Nuage supersonique!!!!!!!!!!"

Le majestueux nuage arrive alors. Rappelons que seuls les êtres au coeur pur peuvent tenir dessus. La dernière fois, Sangoku s'était écrasé par terre lamentablement. Qu'en sera-t-il cette fois?

Sangoku saute dessus et tient (vous pensiez vraiment que le nuage considérerait comme impure la volonté pour deux personnes de faire retentir les cloches de l'amour?)

Sangoku remercie une dernière fois ses amis d'un geste de la main.

Maître Karin lui lance un petit sachet contenant des senzus : "Je sens que tu vas en avoir besoin".

Le jeune homme de 23 ans se rend chez Mamie-Voyante.

En le voyant arriver sur son nuage, gracieux, mince, sobre, rasé, propre sur lui, Mamie Voyante reconnaît le mâle alpha qu'a toujours été Sangoku.

Elle ne le fait donc pas chasser comme un malpropre d'autant que la sécurité ne pourrait rien contre lui.

Sangoku se retrouve à nouveau face à Draculaman. Sangoku lui saute dessus. Draculaman tente d'esquiver mais Sangoku est si rapide que le malheureux vampire n'a pas le temps de faire un centimètre qu'il reçoit un coup par le tranchant de la main sur la nuque et se retrouve à terre.

Mamie Voyante appelle le second combattant : "Viens ici, Homme invisible!"
Sangoku se rappelle de son entraînement avec Popo pendant que Dieu faisait le tri dans sa collection de pinces à linge. Il ferme les yeux et se concentre sur l'aura de son adversaire. Il distingue alors très clairement la position de l'homme invisible qui n'est pas très fort. Sangoku étant sport et fair-play, il ne frappe même pas son ennemi et se contente de passer derrière en ultra vitesse avant de tapoter sur son épaule.
L'homme invisible se retourne et ne voit rien. C'est le vice-champion du 22° tournoi qui a maintenant disparu.
Sangoku applique la même stratégie que lors de son combat avec Krilin en demi-finale. En se déplaçant très vite, l'oeil humain ne parvient pas à le voir. Le seul et unique avantage du larbin de Mamie Voyante étant envolé, il abandonne.

La sorcière souhaite amener Sangoku aux WC des démons pour qu'il y affronte les trois champions suivants. Mais, c'est alors que l'un des employés du palais vient informer la maîtresse des lieux qu'aucun des combattants n'accepte de rencontrer Sangoku qui est trop fort.

Sangoku a remporté la victoire sur la sorcière cette fois.

Mamie-Voyante, toujours perché sur sa boule de cristal en descend et demande à Sangoku ce qu'il recherche.

Sangoku : "Je cherche les pilules de ma femme".

Mamie-Voyante interroge sa boule, se tourne vers Sangoku et répond à sa question : "la boîte est vide. Vous n'avez plus de pilules."

Sangoku a fait tout ça pour rien et désespère quand la soeur de Tortue Géniale lui rend espoir : "toutefois, tu as sur toi des senzus. Or, entre autre chose, le senzu peut faire office de pilule du lendemain".

Sangoku, plus regonflé que jamais, remonte sur son nuage supersonique et part en direction de sa petite maison dans la forêt.

Après une heure de voyage, il est contacté par Dieu.

Dieu : "Sangoku, j'ai un gros problème. J'ai besoin de toi."
Sangoku : "Ouais ouais, ça me fait une belle jambe. Quand j'en aurai deux, je pourrai me mettre en short. Bon, ce fut un plaisir de discuter avec vous mais moi aussi j'ai un gros problème, je suis très pressé donc on verra après si vous voulez bien."

Sangoku coupe la conversation.

Dieu le rappelle, agacé de s'être fait prendre de haut de la sorte.

Dieu : "Sangoku! Tu te moques de moi ou quoi? Je suis Dieu et j'ai besoin de toi!"
Sangoku : "J'ai autre chose à faire que de vous aider à faire le tri dans votre collection de pinces à linge."

Sangoku coupe la communication une seconde fois.

Dieu le rappelle à nouveau prêt à lui crier dessus. Mais Popo intervient : "Sangoku, c'est moi."

Sangoku stoppe alors tout mouvement, immobilise son nuage et l'écoute attentivement : "Mister Popo, je vous écoute".
Popo : "Nous avons un gros problème Sangoku, rien à voir avec les pinces à linge de l'autre clampin".
Sangoku : "Désolé, je ne savais pas."
Popo : "Pas grave. Laisse moi tout te raconter".

Popo explique tout à notre héros à propos d'Atlas, des Titans, de Lucifer, de Brutal et du reste de la ligue des mécréants.

Sangoku, plus stoïque et solennel que jamais accepte la mission avec gratitude et s'apprête à sauver la Terre. Il accepte également de faire front commun avec ses amis d'autrefois, ceux qui l'ont dépouillé sans aucun scrupule.

Il pense même à faire appel à quelqu'un d'autre.

Chers lecteurs, Sangoku a traversé une mauvaise passe. Mais comme le disait Nietzsche : "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort". Sangoku est redevenu le champion qu'il était. Cela sera-t-il suffisant pour vaincre la ligue des mécréants? A qui Sangoku pense-t-il? Les amis de Sangoku seront-ils assez forts?

Vous le saurez dans le prochain épisode.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#6 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 29 mars 2008 - 11:04

Excellent le coup du senzu, très bonne idée.

Citation

Popo : "Nous avons un gros problème Sangoku, rien à voir avec les pinces à linge de l'autre clampin".

:mrgreen:
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#7 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 29 mars 2008 - 17:14

Mouais...

Je ne sais pas si c'est la fatigue, mais je l'ai moins aimé que le premier :S

[mod="critiques constructives"]Je trouve que ça traine un peu et que le nom de Sangoku est un peu trop répété...[/mod]
0

#8 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 29 mars 2008 - 18:13

Je comprends. Tu pensais qu'on verrait vraiment la suite et pas un flashback débile.

Cet épisode n'était pas vraiment prévu en soit. Je me suis juste interrogé sur la platitude de Sangoku dans le "Z".

Dans Dragon Ball, Sangoku grandit. C'est initiatique. Dans le "Z", il est fini. Et pourtant, il est toujours habillé pareil, ne fait rien de sa vie, et malgré cela, il est le héros parfait de l'histoire.

Tellement parfait qu'il a largué tous ses anciens amis de Dragon Ball. J'ai donc voulu le casser le héros. En faire un pouilleux. Bon, évidemment, pour qu'il puisse servir à quelque chose dans la vraie histoire, il valait mieux qu'il redevienne parfait plutôt que minable.

L'épisode 3 sera aussi un flashback. Mais celui-là s'insérera réellement dans l'histoire, aura de vrais répercussions et ne sera pas si neuneu.

Et promis, j'éviterai de trop écrire "Piccolo" dans le prochain.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#9 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 29 mars 2008 - 22:03

:wink: Content de voir des gens qui se braquent pas quand on fait de bonnes critiques :lol:

Mais quitte à en faire un pouilleux, autant pousser la "pouilletterie" jusqu'au bout :D

Genre faire le mec en caleçon toute la journée à bouffer un paquet de chips en regardant sa femme faire le ménage autour de lui ... :mrgreen:

Mais bon, c'est écrit c'est écrit, à la prochaine :lol:
0

#10 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 01 avril 2008 - 01:17

Bon là, l'épisode est un peu long et le style narratif est volontairement non-linéaire. Amoureux de Pulp Fiction et de Lost, bonsoir.


Episode 03 : La pomme

Le temple céleste gardé par Atlas et ses Titans a été attaqué. Coeos est mort. Atlas est dans le coma. Pour éviter que le ciel ne tombe et n'écrase la Terre, Hypérion, Japet, Cronos, Ocean et Crios soutiennent le toit du monde à bout de bras. Dieu fut mis au courant par Atlas. Branle-bas de combat dans l'au-delà. Dieu prévint son ancien élève Sangoku afin qu'il l'aide. Aussitôt au courant de la situation, notre héros accepte de collaborer avec ses anciens amis (Bulma, Yamcha, Krilin, Tortue Géniale, Tenshinhan, Chaozu et Yajirobé) ainsi que sa femme Chi-Chi dans l'espoir de sauver le monde d'une apocalypse dont l'humanité ne pourrait pas se relever. Il prend aussi l'initiative de demander son aide à quelqu'un. Qui est nécessaire aux yeux du héros? Qui a cet honneur? Nous l'allons voir.

Sangoku est sur son nuage supersonique. Le cadeau de Karin file dans le ciel à sa plus grande vitesse et son unique passager doit se protéger les yeux du vent ainsi qu'adopter un profil aérodynamique tellement son moyen de transport est rapide. Même le vainqueur du 23° tournoi n'a jamais atteint une telle vitesse, à son meilleur niveau. Il ne se dirige plus vers sa petite maison dans la forêt. En fait, personne ne sait où se dirige le nuage magique. La question à se poser n'est pas "où" mais "vers qui?"

Notre héros laisse vagabonder son esprit et se laisse aller à divers scénarios. Tantôt, il se voit aterir face à un grand homme vert portant une tenue blanche qui lui souhaite la bienvenue en lui lançant un kikoha. Tantôt, il s'attend à ce que le grand homme vert ne le laisse même pas aterir et lui porte un coup fatal derrière la nuque en plein vol.

Le lecteur attentif l'aura deviné, Sangoku va demander son aide à son pire ennemi, son rival désigné par le destin, le démon Piccolo. Normal qu'il s'interroge quant à la manière dont il sera reçu. Une seule chose est sûre pour lui : Piccolo ne vit pas dans un HLM. Il n'y a pas de tapis sur lequel est écrit "welcome". Et, il ne sert à rien d'emmener avec lui une tasse. Piccolo ne lui offrira pas de café, ne lui servira pas des petits gâteaux à la cannelle préparation maison et il ne lui proposera pas de faire une belote avec les retraités d'en face.

Sangoku : "J'ai perdu 4 années d'entraînement. Je doute qu'il ait fait de même. Va-t-il me recevoir? Vais-je mourir dans la minute qui suit mon arrivée? Mais aussi, acceptera-t-il? Il refusera, j'en suis sûr."

D'un dernier soupir : "Il refusera, oui, il refusera. Mais je dois tenter. Lucifer et sa bande n'ont pas l'air d'être des bras cassés".

Le nuage survole désormais un paysage lunaire, désertique. Rien. Même pas de nuage tant il y a peu d'eau ici. Une zone hostile à la vie. Une zone hostile à la vie humaine, à la vie animale, à la vie végétale mais pas à la vie démoniaque. "Oui, ça ressemble bien au démon Piccolo de s'installer dans un endroit pareil, dans le dénuement le plus total, tel un ascète, un ascète maléfique".

Sangoku descend un peu car l'aura de son ennemi est de plus en plus proche, de plus en plus perceptible.

Pendant ce temps, le démon Piccolo est dans sa petite maison dans le désert. Il n'est pas seul. A sa gauche, un homme-dragon musculeux. A sa droite, un homme-dragon musculeux. Tous les deux ressemblent à Tambourin, l'affreux démon qui avait tué Bactérie, Nam, Krilin, Guilan, le roi Tschapah et Pamputt.

Piccolo et ses deux amis sont en train de jouer aux pogs. Celui qui fit régner la terreur par trois fois déjà est en train de perdre la partie et on distingue clairement sa rage à travers son sourire crispé, ses dents serrées. Tout à coup, il sent l'aura de son ennemi juré. Il veut prévenir ses deux acolytes. De façon à souligner son propos, il se lève d'un bond comme ferait un mauvais histrion. Il fit ça avec maladresse ce qui renversa la table avant que son adversaire n'ait eu le temps de lancer son kini sur la pile de pogs une dernière fois.

Piccolo : "Il est là. Sortons."
Le démon qui allait gagner aux pogs : "Mais patron, vous avez renversé la table et ça fout en l'air la partie."
Piccolo : "Oui, et c'est dommage. On ne saura jamais ce qui se serait passé. J'annule la partie. Chacun reprend les pogs qu'il a perdu."
Le démon qui allait gagner aux pogs : "Vous êtes le seul à avoir perdu. Et vous avez perdu tous vos pogs."
Piccolo : "La ferme Charybde! C'est moi le patron. Et je suis désolé de prendre cette décision pour conserver un peu de bien-être dans notre relation à tous les trois. La partie est annulée et n'insiste pas. Charybde, Scylla, on sort."
Charybde et Scylla : "D'accord patron".

Les deux démons qui ressemblent à Tambourin n'insistent pas. Ils savent que le démon Piccolo, le pire démon que la Terre ait jamais connu est de mauvaise humeur et de mauvaise foi quand il n'a pas eu son bol de cacao le matin. Et comme on l'a déjà vu, il y a pénurie de cacao aujourd'hui.

Le trio sort de la maison et scrute le ciel. Une traînée devient alors visible. Les yeux démoniaques sont perçants. Ils se concentrent et distinguent très clairement Sangoku debout sur son nuage supersonique. Il n'a rien perdu de son charisme, de son aura. Ce dernier saute de son nuage alors qu'il est à 100m d'hauteur.

Sangoku : "Merci nuage. Tu ferais mieux de partir. La dernière fois que j'ai croisé un homme de main de Piccolo, mon nuage a été détruit. J'ai assez entamé dans le gros nuage de Karin".

Le nuage repart aussi sec. Le héros aterrit sur le sol, souplement, sans la moindre fausse note. Il a prévu bon nombre de scénarios, mais il ne s'attendait absolument pas à celui qu'il dû ensuite vivre.

D'abord, s'il était prêt à combattre son vieil ennemi, il ne s'attendait pas à avoir en plus de ça deux porte-flingues à l'air surentraînés. Il avait tué Tambourin très facilement. Mais ceux-là dégagent de fortes auras. Il ne s'était pas trompé comme il le pensait. Non, les deux senzus de Maître Karin avaient rétabli totalement la capacité de Sangoku à sentir les esprits. La dure réalité le frappa alors : "Si je ne suis pas convaincant, je vais mourir".

Sangoku se trompe mais il ne le sait pas encore. Son sort a déjà été décidé depuis quelques temps.

Il se rapproche des trois démons.

Piccolo l'interpelle : "Que viens-tu faire dans mon antre? Tu veux mourir?"
Sangoku : "Tu penses en être capable?"
Piccolo : "Non. Je le sais. Et quand bien même. Charybde et Scylla sont très forts. Tu ne peux rien contre nous trois."
Sangoku : "Tu serais assez lâche pour te battre de la sorte en évitant le combat singulier? Tu souilles les arts martiaux."
Piccolo : "Je me fous des arts martiaux. Je me fous de l'honneur. Je me fous de ta confiture de bons sentiments. Ce qui compte, c'est la victoire. Tu viens ici. Tu dois t'apprêter à en subir les conséquences."
Sangoku : "Je ne souhaite pas me battre avec toi. Et tu as raison. Vous pouvez me tuer. Mais si vous faîtes ça, vous mourrez. Réfléchissez-y."

Piccolo demande à obtenir des précisions quant aux paroles du jeune homme. Sangoku lui raconte tout.

Piccolo : "Et?"
Sangoku : "Et si l'on ne fait rien, nous allons mourir. Tous mourir. Toi, moi, tes deux larbins, mes amis, l'humanité. Voilà pourquoi je suis prêt à m'allier à mon pire ennemi."
Piccolo : "Tu t'attendais à quoi? Tu veux venir dans ma maison que j'ai installé dans ma grotte dans mon désert? Tu veux que je te serve de mon lait avec un de mes sucres dans un de mes bols? Tu veux boire ça assis sur une de mes chaises, accoudé à ma table où se trouvent mes pogs.."
Charybde : "Mes ..."
Charybde ne termine pas sa phrase vu que son patron s'est tourné vers lui et a haussé les sourcils.
Sangoku : "Neufs possessifs par phrase, le ton est donné".
Piccolo : "Et après, tu pensais qu'on allait partir tous les quatre à l'aventure? Bras-dessus bras-dessous en sifflotant la positive attitude de Lorie?"
Sangoku : "Je ne connais pas l'air"
Scylla : "T'inquiètes, le patron a tous les alb..."
Lui aussi est coupé par un regard glacial du démon Piccolo.
Piccolo : "Tu t'attendais à quoi?"
Sangoku : "Je m'attendais à ce que tu veuilles vivre. Apparemment non."

Sangoku tourne le dos, regarde Piccolo, lui fait un geste de salut de la main. Il place ses mains atour de la bouche et commence à crier "Nuag..."

Piccolo : "Attends!"
Sangoku : "Oui?"
Piccolo lui tend la main droite. Sangoku lui serre. Une improbable alliance est scellée. C'est du moins ce que croit encore Sangoku. Il a déjà oublié la parole de Piccolo sur l'honneur et la valeur qu'il lui accorde.
Piccolo surprend alors Sangoku de la main gauche qui ne s'attendait certainement pas à la suite. Si l'on avait prévenu Sangoku, il ne serait jamais venu demander l'aide de Piccolo.


Un an avant l'attaque du temple céleste. Un désert de sel. Pas le moindre nuage. L'air est sec, complètement et totalement sec. Le paysage est lunaire. Un lieu propice à aucune vie. Un lieu propice à aucune vie humaine, animale, végétale. Même un démon refuserait d'y vivre. Pas le moindre son. Seule la lumière éblouissante parvient à résonner entre le Soleil et le sol. Puis, un sifflement se fait entendre. Non. Trois sifflements en fait qui n'étaient pas distinguables au début. Trois petits vers rongent le ciel bleu et laissent derrière eux une petite traînée blanche. Des comètes? Non. S'il y avait eu un observateur à ce moment-là, il aurait pu voir trois êtres humains haut perchés dans le ciel. Sans doute aurait-il baissé les yeux à cause de l'éblouissement. Puis, en regardant plus précisément, il aurait vu qu'il ne s'agissait pas de trois êtres humains.

Il s'agit en effet de Piccolo accompagné de Charybde et de Scylla.

Piccolo : "Il n'y a pas âme qui vive ici. Parfait."

Autant dire que s'il y avait eu un observateur, la dernière chose qu'il aurait vu avant de mourir aurait été le poing gauche du démon Piccolo se dirigeant à grande vitesse dans son visage.

Piccolo : "Cet endroit est parfait. On ne peut trouver mieux pour s'entraîner."
Charybde : "Et il n'y a pas le moindre nuage dans le ciel. S'il s'enfuit, nous pourrons le suivre à la trace."
Scylla : "Il n'a aucune chance de nous échapper."
Charybde : "Et aucun de ses amis ne pourra lui venir en aide."
Scylla : "La seule chose qui me chagrine : que ferons-nous s'il a encore fait des progrès contrairement à ce qu'il a affirmé?"
Piccolo : "Jusque maintenant, tout ce qu'il m'a dit s'est avéré vrai. Je lui fais confiance. Il m'a dit que Sangoku ne serait pas en mesure de me vaincre et encore moins de me vaincre si je suis accompagné de vous deux. Je lui fais donc confiance. Vous devriez en faire autant."

Piccolo regarde au loin et voit une grotte : "Installons la maison ici."
Charybde sort de sa poche une capsule magique (ndlr : petit objet très utilisé dans Dragon Ball, beaucoup moins dans le Z), appuie sur le détonateur, la lance et une maison apparaît comme par magie dans la grotte. Mais elle est trop grande et la dureté de la grotte détruit la maison.

Après avoir sorti les débris de la maison, Scylla lance une autre capsule magique qui fait apparaître une maison beaucoup plus petite mais qui tient dans la grotte.

Piccolo : "Voilà, comme ça, on aura tout le confort."
Charybde : "On a toutes les réserves suffisantes pour survivre ici pendant un an."
Piccolo : "tu as amené les appareils de guerre comme prévus?"

Charybde acquiesce et lance une autre capsule magique. Toutefois, à la surprise générale, pas de grenade, pas de fusil à pompe, pas de fusil-mitrailleur. Juste des pogs, la collection complète des albums de Lorie, l'intégrale de "Dora l'exploratrice" et une carte où l'on peut lire entre autre chose "Bonne rentrée en CP Katia".

Le magasin où Charybde a acheté cette capsule a fait une petite erreur. Cela arrive. Mais ça a surpris Piccolo... et Katia.

Heureusement pour le trio, les autres capsules contenaient bien ce qu'elles devaient contenir : appareils de musculation et surtout poids d'entraînement.

Piccolo, Charybde et Scylla revêtissent les vêtements spéciaux qui pèsent des centaines de kilos. Ils sortent de la grotte, vont en plein milieu du désert. Piccolo est maintenant en plein milieu de Charybde et Scylla. Il guette d'un côté, de l'autre, d'un côté de l'autre. Ses poings sont crispés. Ca va bientôt commencer.

Scylla se jette sur son patron avec toute la hargne du monde. Charybde agit symétriquement. Piccolo hésite à s'envoler au dernier moment mais il préfère parer les deux coups. Le poing de Charybde s'abat sur le bras droit de Piccolo. Celui de Scylla sur le bras gauche. Le désert n'avait jamais entendu le moindre son. Maintenant, on peut dire qu'il a entendu le plus assourdissant retentissement que la Terre ait connu. L'onde de choc créée à gauche et celle créée à droite se rencontrent et créent une troisième onde.

Le vent dégagé laboure 5cm de sol sur près de 500m et de plus, le sol labouré s'envole à des dizaines de kilomètres. Personne n'en sut jamais rien. Seul Dieu aurait pu, mais il était retenu par plus urgent.

Charybde lance son tibia droit dans le ventre de Piccolo qui saute par-dessus et lui envoie un kikoha dans le visage. Scylla lui attrape la nuque et tente de l'étrangler. Mais d'un coup de tête en arrière, Piccolo fait lâcher son serviteur qui se retrouve à terre.

Loin de crier à la victoire, le vice-champion du monde du 23° tournoi se baisse évitant ainsi le genou gauche de Charybde. Il enchaîne en plongeant son coude dans le visage de son adversaire. Ce dernier fait trois saltos mais retombe sur ses pattes. Un souffle brûlant pousse le démon Piccolo par l'arrière. En effet, Scylla vient de projeter son énergie contre son maître, dont les habits se consument dans les flammes.

Il ne va toutefois pas loin puisque Charybde l'assaille de coups de poings.

Scylla diminue la taille de son attaque progressivement mais pas sa puissance. Il cherche à ce que cela soit plus concentré. Le rayon énergétique troue alors les vêtements et le corps de Piccolo.

Ce dernier, loin de se démonter sourit. Il attrape les deux bras de Charybde et le prévient qu'il va avoir mal. Le rayon énergétique finit de transpercer son corps et ses vêtements avant de frapper de plein fouet le jumeau de Scylla projeté loin, très loin.

Voyant cela, Scylla cesse son attaque. Il ne baisse pas sa garde et attend la contre-attaque du démon vert qui ne se fait pas attendre puisque ce dernier lui donne un coup de poing en allongeant son bras. Puis, Piccolo court en direction de Scylla pour lui donner des centaines de coups alors qu'il est à terre.

Charybde revient à la charge. Piccolo s'envole haut dans le ciel et lance deux kikoha de haute intensité. Chacun des deux hommes-dragons prépare une boule de feu et contre l'attaque. Mieux, ils ont créé des rayons lumineux plus puissants que les kikoha de Piccolo qui voit revenir toute l'énergie vers lui.

Il est touc... Non. Il a disparu. Ce n'était qu'une image qui reste sur la rétine, la technique de la transposition multiple. Piccolo est en fait derrière Charybde et Scylla. Sa main droite frappe lourdement Scylla. Sa main gauche fait de même avec l'autre.

Scylla et Charybde se redressent. Piccolo reprend sa garde. Il est maintenant en plein milieu entre Charybde et Scylla. Les trois démons saignent à peine. Ils ont encore toute leur énergie et referont de nombreux assauts du même genre ; jusqu'à la veille de l'arrivée de Sangoku.

Un jour avant l'attaque du temple céleste, après près d'un an d'entraînement.
Piccolo est à terre. Scylla aussi. C'est Charybde qui a triomphé. Son maître est fier et heureux.

Piccolo : "Bravo tous les deux. Vous êtes devenus plus forts que moi."
Scylla : "Seulement si on se bat à deux."
Piccolo : "Battez-vous toujours à deux. Vous êtes très complémentaires."

Piccolo se redresse lentement mais sûrement. Scylla fait de même. Charybde les aide évidemment. Ils vont tous les trois dans la maison dans la grotte.

Piccolo : "D'après lui, Sangoku arrive demain. Reposons-nous d'ici-là. On ne sait pas ce qui nous attend."
Charybde : "Si on croit ce qu'il dit, Sangoku serait facile à battre. Avec nous deux, vous n'aurez aucun mal."
Scylla : "Quoi qu'il arrive, nous allons le tuer."
Piccolo : "Je lui dois bien ça. Et vous encore plus."
Charybde et Scylla en choeur : "Oui. Sans Lucifer, nous ne serions pas là."


Deux ans avant l'attaque du temple céleste. Une forêt. Une forêt banale. Une forêt banale en apparence. Une lumière jaillit de nul part et envahit tout. Une forêt brûlée. Des souches calcinées, dernières reliques de la forêt. Le démon Piccolo est là, debout. Il est entouré de Charybde et Scylla, tous deux à terre mais vivants.

Lucifer est là également.

Lucifer : "Tes enfants sont forts pour avoir résisté à mon attaque. Mais c'est insuffisant. N'oublie pas que je ne souhaite pas m'entourer de bons à rien. Je me suis occupé de Sangoku. Il ne présente plus la moindre menace."
Piccolo : "Sangoku est capable de tout."
Lucifer : "Et c'est ton rôle de t'en charger. Ton rôle à toi et à ces deux là."
Piccolo : "Oui et si tu pouvais ne pas empiéter sur mes plates-bande.."
Lucifer : "Prends un autre ton. N'oublie pas qui t'a sorti de ta décrépitude lamentable."
Piccolo : "C'est vrai, désolé."
Charybde : "Je sais que je vous dois la vie mais vous n'êtes pas obligé de sous-entendre que nous sommes des nuls."
Lucifer : "Vous n'êtes pas des nuls. Pas intrinsèquement. Mais vous n'êtes encore pas assez entraînés. Il faudra travailler très dur. Vous êtes des nuls, pour l'instant."
Scylla : "Vous allez nous entraîner vous-même?"
Lucifer : "Dans 11 mois et demi, a lieu le 24° tournoi des arts martiaux. Je dois empêcher Sangoku d'y participer."
Piccolo : "Pour quelle raison?"
Lucifer : "Tu n'as pas à le savoir. Sache juste que je ne veux pas vous y voir. Vous ne devez pas participer à ce tournoi. Ca mettrait tout mon plan par terre."

Le chef de la ligue des mécréants insiste : "Vous ne devez absolument pas vous rendre à ce tournoi. Vous ne voulez pas me voir en colère."

Piccolo et ses deux acolytes acquiescent. Lucifer leur souhaite une bonne continuation en leur demandant d'être discrets dans leur entraînement.

364 jours plus tard, un peu plus loin dans la forêt, là où il n'y a pas trace de braises, Piccolo, Charybde et Scylla sont assis, immobiles. Tout à coup on distingue une onde de choc dans le ciel qui fait s'effondrer trois arbres.

Puis deux autres ondes au sol qui créent deux énormes cratères. Charybde se met à hurler. Scylla aussi. Piccolo se met à crier "Vous n'êtes pas assez attentifs!"

Il ajoute : "Pour l'instant, nous ne faisons qu'entraîner notre esprit pour maîtriser une bonne technique. Là, ça va car il s'agit juste de nos projections astrales. Mais quand l'entraînement sera purement physique, vous ne survivrez pas tel que c'est parti."
Charybde : "Et même si on survit, Lucifer va nous tuer."
Piccolo : "Je ne le laisserais pas faire."

Une voix surprend tout le monde : "Comme tu ne m'as pas laissé tuer tes autres enfants?"

Lucifer apparaît alors : "J'ai observé le combat. N'ayez crainte tous les deux. Si vous continuez de vous entraîner comme ça, je vous maintiendrai en vie lorsque le ciel tombera sur la Terre. Mais ne vous relâchez pas."
Piccolo : "Tu as réussi à empêcher Sangoku de combattre?"
Lucifer : "Oui. Ma mission est un succès complet. J'ai aussi rallié une recrue de premier choix à la cause."
Piccolo : "Parfait. Que viens-tu faire ici?"
Lucifer : "Il est temps que toi et tes enfants, vous vous entraîniez convenablement."

Le trio est un brin agacé. Lucifer le ressent : "J'entends par là, que vous devez vous entraîner pour de vrai."
Piccolo : "Si l'on fait ça, on sera repéré directement et ils vont nous attaquer."
Lucifer : "Si vous faîtes ça ici, oui. Allez ailleurs."

Lucifer donne une carte au trio et dit ceci : "Ici, vous trouverez l'endroit idéal pour vous entraîner à pleine puissance. Avant de partir, achetez des capsules magiques pour tenir un an. Pensez à prendre des poids d'entraînement. Pour ne pas être repérés."

Piccolo : "Et nous nous y rendrons en amenant notre aura à son minimum."
Lucifer : "Oui bonne idée, le voyage devrait vous prendre une petite journée".

Et Lucifer est parti. Puis Piccolo, Charybde et Scylla ont préparé leur départ. Charybde est allé faire ses achats, en même temps qu'une famille de bourgeois venu offrir des cadeaux pour leur fille Katia.


Trois ans avant l'attaque du temple céleste. La forêt que Lucifer fera brûler un an plus tard. Piccolo est présent. Il est entouré d'une dizaines de démons. Certains ressemblent à Tambourin. D'autres à Cymbale, à Drum, à Piano. Beaucoup d'entre eux ne ressemblent à rien.

Piccolo prend la parole : "Je veux que vous me montriez ce dont vous êtes capables."

La moitié des démons l'attaquent alors que l'autre moitié reste au sol, avachie. Bien qu'ils soient à une quinzaine contre un, Piccolo parvient à parer tous les coups et à les rendre. Ils sont clairement dominés. Au bout d'une minute, ils sont à terre. Piccolo s'envole dans le ciel et leur envoie une attaque énergétique dévastatrice mais retient finalement son coup. Il ne souhaite pas les voir mourir.

Lucifer choisit ce moment pour entrer en scène. Il prend la parole : "C'est ça? C'est ça les enfants du démon Piccolo? Ils sont encore plus faibles que ceux de Piccolo Senior".
Piccolo : "Ils ne sont pas prêts."
Lucifer : "Non, ils sont nuls à chier. La moitié est née agonisante. Et l'autre moitié n'a quasiment pas de force. Tu ne pourras rien faire d'eux. Tue-les".
Piccolo : "Je préfère les garder au cas où. Une quinzaine de démons, ça peut être pratique."
Lucifer : "Il me semble que tu n'as pas bien compris pour quelle cause tu te battais. Je me fous qu'un humain survive. Je me fous qu'un démon survive. Je me fous qu'une sangsue, qu'une limace survive."

Lucifer parle de plus en plus en serrant les dents. On sent qu'il est à deux doigts de sortir de sa réserve habituelle.

Il vocifère "Mais je refuse qu'un inférieur survive. Je ne veux plus qu'il y ait de minables."
Piccolo : "Ils sont mes enfants donc ne sont pas des minables."
Lucifer : "Ils ne sont pas tes enfants. Ils sont issus de toi. Ils ne seront tes enfants que si tu parviens à leur enseigner ce que tu sais, si tu parviens à les rendre utiles. Quand les humains viennent de chier, ils ne considèrent pas la matière fécale comme un enfant. Pourtant, elle est issue d'eux."
Piccolo : "Tu ne veux tout de même pas d.."
Lucifer le coupe sèchement : "Si. Ces trente-là sont des merdes."

Lucifer toujours : "Nietzsche disait qu'il fallait mourir à la bonne heure."
Il regarde les démons enfantés par Piccolo : "Quand je vous vois, je préfère dire qu'il faut tirer la chasse avant que l'odeur n'envahisse la planète entière."
Piccolo : "Je ne te laisserai pas faire."

Lucifer se jette sur l'un des démons debout. Il s'agit d'un Drum-like. Le démon donne un coup de poing dans le nez de l'assaillant qui ne sent rien. Lucifer l'encorne en un coup de tête puis se retire. Le démon est mort. Il passe ensuite à un monstre fait du même moule que Piano. Il pose ses mains sur ses joues, serre, soulève les mains ce qui le décapite.

Lucifer massacre ainsi tous les démons debout. L'un est dépecé. L'autre est brûlé. Le suivant désintégré. Aucun ne survit. Ensuite, Lucifer lance une quinzaine de boules de feu et chacune d'elle annihile les quinze derniers démons.

Piccolo : "Comment as-tu osé?"
Lucifer : "Je ne peux pas me permettre d'avoir des minables dans mes rangs. Sache-le démon Piccolo. Je reviendrai dans un an. Je testerai les démons issus de toi. Ne cherche pas à en créer une centaine. Concentre toi sur la qualité plutôt que sur la quantité. Oublie ton ego. Fais-en tes égaux. Ceux qui ne seront pas dignes de moi seront exécutés."
Piccolo : "Entendu. Mais n'oublie pas. Je roule avec toi mais tôt ou tard, je devrai te tuer."
Lucifer : "Et tu as tout à fait raison. Si tu y parviens, c'est que je le méritais. Mais, n'espère pas trop. Ou plutôt, si espère. Mais, il te faudra pour cela avoir des enfants vraiment coriaces."

Lucifer part.

Piccolo se concentre. Il décide de mettre toute son énergie dans le futur démon. Son père avait réussit à l'engendrer lui qui est encore meilleur. Etant encore meilleur, il ne peut que produire des démons encore meilleurs que ceux créés par son propre père, donc meilleurs que lui-même.

Une aura blanche entoure Piccolo. Elle irradie toute la forêt. Des arcs électriques se produisent partout dans la forêt puis Piccolo se met à procréer

"Pokopen Pokopen Pokopen"

La bouche du démon s'agrandit.

"Pokopen Pokopen Pokopen"

Elle grandit encore plus et on distingue un oeuf énorme qui cherche à en sortir.

"......................................." (vous arrivez à parler vous quand vous gerbez un oeuf gros comme une armoire?)

L'oeuf sort entièrement de la bouche de Piccolo qui tombe lourdement au sol à cause de la fatigue. Il sait qu'il vient de raccourcir grandement son espérance de vie. Heureusement pour lui, il dispose de la jeunesse éternelle qu'il a héritée de son père. Donc, son espérance de vie, il n'en a rien à péter.

Piccolo : "Eclosion."

L'oeuf éclot. Deux démons qui ressemblent à Tambourin en sortent.

Piccolo : "Deux? Fort bien. Deux pour le prix d'un alors. Mais vu mon état, je n'en ferai pas d'autres. Ils seront mes deux seuls enfants mais ils seront les meilleurs et je n'aurai aucune pitié pour eux."

Il les regarde et leur dit : "Toi à gauche, tu es Charybde. Toi à droite, tu es Scylla. Préparez-vous au combat."

Il leur saute dessus et leur porte à chacun un violent coup dans le visage qui les projette en arrière. Charybde atterri sur un arbre qui se brise. Scylla tombe en orbite avant de contrôler sa chute perpétuelle. Charybde se relève. Lui et son jumeau foncent sur Piccolo. Leur premier entraînement commence.

Un an plus tard, alors que Piccolo, Charybde et Scylla se battent, Lucifer leur envoie un violent kikoha alors qu'il est à 5km de hauteur (et donc qu'il n'est pas vraiment repérable). L'attaque embrase intégralement la forêt. Lucifer redescend petit à petit en se demandant si les deux démons qui accompagnent Piccolo ont survécu.


Trois ans et demi avant l'attaque du temple céleste. Piccolo est dans la forêt où ses enfants seront massacrés six mois plus tard. Il regarde à ses pieds et voit des restes de coquille. Il ne voit pas l'être qui l'observe 20m derrière lui, caché derrière un arbre et sous une cape et une capuche.

Piccolo : "C'est là que tout a commencé. C'est là que tout va finir. Père, tu étais le plus fort de tous les démons mais Sangoku t'a vaincu. Il n'était pas seul et sans l'aide de Tenshinhan, tu aurais peut-être conquis la planète entière déjà. Père, tu étais le plus fort de tous les démons mais tu es tombé sur le plus fort des humains. Avant de mourir, tu as pu m'engendrer. Tu as mis toute ta force, tous tes souvenirs, toutes tes techniques dans cet oeuf qui gis à mes pieds. Il n'en reste qu'une coquille vide. Voilà ce que je suis, ce que tu es, ce que nous sommes tous les deux. Je me suis préparé pendant trois ans à combattre Sangoku. Je pensais en être devenu capable. Sa victoire au championnat du monde des arts martiaux m'a prouvé le contraire. Mais le pire, c'est qu'il n'est pas seul. Il a des amis : Yamcha, Krilin et surtout Tenshinhan. Même Dieu est de son côté alors qu'il a toujours observé une certaine neutralité envers toi, envers moi, envers nous. Tu dois être déçu de moi là où tu es. Père, j'étais le plus fort de tous les démons mais j'ai été vaincu par le plus fort de tous les humains. Je ne pense pas être en mesure de dominer le monde."

Il prend un morceau de coquille et le brise.

"Même si je deviens capable de battre Sangoku, il restera toujours le problème de ses amis. Il me faudrait une armée de démons pour que mon pouvoir soit absolu. Ou au moins une garde royale pour anéantir Tenshinhan, Yamcha et Krilin. J'ai essayé mais j'ai raté. Pourtant, je suis sensé avoir les mêmes pouvoirs que toi. Plus de pouvoirs même. Mais je n'ai pas réussi alors que je suis le plus terrible de tous les démons."

L'être derrière l'arbre se rapproche et coupe le monologue : "Tu ne l'es tout simplement pas et ne l'as jamais été. Tu es plus fort, plus rapide, plus puissant que ton père. Soit mais il t'a créé. Pas l'inverse. C'est lui qui restera le plus terrible de tous les démons, le plus redoutable de tous."

Piccolo : "Qui es-tu? Sais-tu qui je suis? Veux-tu mourir?"
L'être : "Lucifer. Oui. Non."
Piccolo : "Lucifer? Rien que ça? Moi, je suis Dracula."
Lucifer : "Tu n'es pas Dracula. Dracula est mort depuis longtemps. Il va bientôt revenir à la vie mais tu n'es pas lui Piccolo."
Piccolo : "D'après les souvenirs que j'ai grâce à mon père, tu es une légende, le démon des démons, l'esprit du mal en personne."
Lucifer : "Ya un peu de ça. Dis-moi. Tu fais quoi ici?"
Piccolo : "J'ai échoué à venger mon père. Il ne me reste plus qu'à faire la seule chose qui puisse nuire à l'humanité."
Lucifer : "Rien que ça?"
Piccolo : "Je vais me suicider. Dieu mourra instantanément. L'humanité perdra l'un de ses meilleurs protecteurs et elle perdra aussi les boules de cristal."
Lucifer : "Pourquoi veux-tu nuire à l'humanité? Uniquement car tu es un démon? Car c'est ton rôle?"

Lucifer se met à se dandiner et prend un air moqueur envers Piccolo : "Oui, moi je suis Piccolo et je fais rien que des bêtises car je suis un ro vilain."

Piccolo saute sur Lucifer pour l'étrangler mais ce dernier le prend de vitesse et l'envoie à terre d'un coup sur la nuque : "Tout doux mon garçon. Je ne veux pas me battre moi."

Lucifer aide Piccolo à se relever et lui demande : "Puis-je te parler 5-6 minutes avant que tu ne te suicides?"
Piccolo : "Si tu le souhaites. Mais ma décision est prise."
Lucifer : "Allons dans un endroit où il n'y a personne pour entendre. Ni humain, ni animal, ni végétal, ni narrateur omniscient."

15 minutes plus tard, Piccolo et Lucifer sont de nouveau dans la forêt. Piccolo : "Je marche avec toi."
Lucifer : "Tu fais le bon choix. Pour te remercier, je vais te faire un cadeau."

Lucifer donne un parchemin à Piccolo.

Piccolo : "C'est quoi?"
Lucifer : "Ce sont les secrets de l'arcane suprême de ton père."
Piccolo : "Gné?"
Lucifer : "Il s'agit de la méthode pour engendrer d'autres démons expliquée pour les nuls."
Piccolo : "Le pokopen?"
Lucifer : "Oui, le pokopen. Je t'ai observé depuis près de 2 mois. Je t'ai vu t'y exercer et tu n'as réussi qu'une chose jusqu'à présent, dégueuler tes haricots."
Piccolo : "Oui, ça fait maintenant plusieurs mois que je cherche à engendrer afin de me c"
Lucifer : "constituer une garde royale Ouais ouais ouais, j'ai entendu ton speech à la noix tout à l'heure."
Piccolo : "Je te remercie Lucifer."
Lucifer : "Bon, j'ai beaucoup à faire. Exerce-toi bien. Je verrai comment tout ça a évolué d'ici un an."

Une fois son sauveur parti, Piccolo lit attentivement le parchemin et se met à essayer.

Au bout d'une semaine, il crée son premier démon, un Piano-like. Petit à petit, il a pris le pli et y arrive facilement. Il engendre ainsi un millier de démons. Malheureusement pour lui, la grande majorité meurt à l'éclosion. D'autres meurrent au bout de quelques jours. Et la moitié des survivants sont dégénérés. Mais Piccolo ressent la pitié envers eux, pour la première fois.

Il souhaite impressionner Lucifer en engendrant le plus possible de démons. Au bout de 5 mois de procréation acharnée et d'entraînement auto-didacte pour ses démons, il se met à les entraîner lui-même ce qui diminue radicalement encore le nombre de survivants. Il ne sait pas encore qu'ils vont tous mourir.


Quatre ans avant l'attaque du temple céleste. La finale du 23° championnat du monde des arts martiaux vient de se terminer. Sangoku a gagné et il fait des sauts ridicules dans le ciel. Piccolo est à terre. Dieu est sur le point de le tuer mais Sangoku s'interpose et prend sa défense. Il demande un senzu à Yajirobé qui lui offre. Sangoku le donne à Piccolo qui promet de se venger.

Personne n'a remarqué que 100m plus loin ils sont observés par Lucifer. Ce dernier sourit : "Mes braves petits pions, vous êtes encore plus dociles que je ne le pensais."

Piccolo retourne dans la forêt où son oeuf avait éclot. Lucifer ne le suit pas.

Le lendemain, Piccolo s'entraîne dur. Il est sûr de lui "Tu m'as eu mon petit Sangoku mais crois-moi, la prochaine fois, je vais t'éliminer et ce n'est pas ta clique de cloportes qui va me poser le moindre problème".
Après une dure journée d'entraînement, il se couche.

Lucifer arrive alors, accompagné d'un homme obèse portant un collier de dents. Il s'agit du Vautour.

Vautour : "C'est lui Piccolo? Nous l'avons observé toute la journée. Tu m'avais dit qu'il avait perdu tout espoir."
Lucifer sourit : "Je compte sur toi pour ça."
Vautour : "Je ne comprends pas ton plan mais peu importe."

Le Vautour prend alors son collier avec sa main droite et projette un rayon verdâtre en direction du démon Piccolo.

Vautour : "Ce rayon ne va pas le rendre déprimé et ne lui fera pas perdre toute sa confiance en lui. Pas du jour au lendemain. Mais, petit à petit, ses neuro-transmetteurs ne passeront plus. Il va devenir de plus en plus déprimé et souhaitera même mourir. Après, tout dépend du temps que tu veux qu'on lui laisse."
Lucifer : "6 mois."
Vautour : "Voilà, c'est fait."

Lucifer et le sorcier maléfique repartent.

Petit à petit, Piccolo perd toute motivation et cesse quasiment de s'entraîner, il songe même à arrêter d'être un bad boy. Il s'imagine en livreur de pizza : "avec ma vitesse, plus aucun humain n'aurait à souffrir de pizzas froides".

Un mois plus tard, il est prostré. Après une longue journée où il n'a rien fait, il se couche. Lucifer et le Vautour apparaissent à nouveau.

Lucifer : "Tu l'as mis dans un de ces états. Maintenant, fais-lui faire des cauchemars."
Vautour : "Tu as une idée précise en tête?"
Lucifer : "Je veux qu'il s'imagine vaincre Sangoku puis mourir des mains de Krilin, Tenshinhan et Yamcha."
Vautour : "Comme si c'était fait."

Le Vautour exécute la même manipulation qu'un mois auparavant.

Encore un mois plus tard, après une longue journée de prostration, Piccolo se couche pour faire son cauchemar habituel. Lucifer et le Vautour apparaissent.

Lucifer : "Une dernière chose maintenant. Je veux qu'il rêve de sa victoire contre Sangoku. Je veux qu'il rêve de sa défaite contre Tenshinhan, Yamcha et Krilin mais cette fois-ci, je veux qu'il rêve qu'il est sauvé in extremis par des démons engendrés par son père. Puis, je veux qu'il voit son père lui apparaître et lui dire qu'il doit maîtriser le Pokopen pour vaincre le gang de Sangoku."
Vautour : "Je ne comprends toujours pas ton plan mais allons-y."
Lucifer : "Et je veux aussi qu'il ne se rappelle pas de ce rêve, que cela soit dans son inconscient."
Vautour : "Facile".

Le vautour envoie cette fois un rayon jaunâtre.

Lucifer : "Mon plan est en marche. Dans 46 mois, il tuera Sangoku puis il nous aidera à éradiquer la faiblesse. Alea jacta est"


46 mois plus tard.

Sangoku tourne le dos, regarde Piccolo, lui fait un geste de salut de la main. Il place ses mains autour de la bouche et commence à crier "Nuag..."

Piccolo : "Attends!"
Sangoku : "Oui?"
Piccolo lui tend la main droite. Sangoku lui serre. Une improbable alliance est scellée. C'est du moins ce que croit encore Sangoku. Il a déjà oublié la parole de Piccolo sur l'honneur et la valeur qu'il lui accorde.
Piccolo surprend alors Sangoku de la main gauche qui ne s'attendait certainement pas à la suite. Si l'on avait prévenu Sangoku, il ne serait jamais venu demander l'aide de Piccolo.

Piccolo pose sa main gauche sur l'épaule droite de Sangoku et lui dit : "Je suis avec toi. Que tu sois là prouve le danger que représente ce maudit Lucifer, que ce soit pour moi ou pour toi. En fait, tu es venu pour rien car j'avais déjà pris la décision de le combattre quelques minutes avant que tu ne viennes. Si tu n'étais pas venu, c'est moi qui serait allé te voir pour te faire part de mon, non, de notre ralliement."

Chers lecteurs, contre toute attente, Piccolo a accepté la proposition de Sangoku et il n'a d'ailleurs pas attendu Sangoku pour prendre sa décision. Pendant près de quatre ans, Lucifer a manipulé Piccolo. Ce dernier a-t-il compris le petit manège? Pourquoi Sangoku ne devait-il pas participer au tournoi? Derrière la vie dissolue de Sangoku, n'y aurait-il pas un peu de magie? Dieu est-il si con? Qui a remporté le 24° tournoi des arts martiaux? Lucifer manipule-t-il le Vautour? Quel est le plan de Lucifer? Quel est son but? Quelle est cette recrue de premier choix dont Lucifer parle? Quelle est la pomme?
Vous le verrez dans la suite.

PS : promis, les prochains épisodes seront plus courts, plus simples aussi.

PPS : Cette fois, tu pourras pas dire que ça avance pas. Même si on a beaucoup reculé, ça va bientôt péter.

PPPS : donc, comme je le dis dans le premier post, j'écris ça car j'ai été mis au défi. Pourquoi? Car j'avais osé critiquer le chef d'oeuvre du modérateur du forum en question ; chef d'oeuvre écrit avec la participation de l'administrateur du forum (c'est-à-dire que l'oeuvre a été écrite par les deux membres du forum). C'est cadeau (je mets en quote pour pas qu'on pense que c'est moi) :

pas moi mais alors pas moi du tout dit :

L'histoire se répète.



chichi:Sangonid à table !!!!
sangonid:J'arrive ! sangonid ce téléporte à table.
chose:BOOOOOUUUUUMMMEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sangonid et Sangoku sote par le fenêtre pour aller voir ce que sait.
chichi:Revener !!!!!!!!
sangonid:À mon avis sa viens de la fôret.
Sangonid et Sangoku se pose.
Sangoku:Mais,quesque la machine tenporèlle fait là ?
La machine souvre.Une personne apparait.
sangoku:Qui êtes vous ?
sangonid(du futur):Papa, c'est moi sangonid.
sangoku:Sangonid,c'est bien toi ?
sangonid(du futur):Oui,c'est moi…Mais du futur…
sangoku:Ben,quesque tu fait là ?
sangonid(du futur):Dans neuf ans,9 siborges vont apparaitre,dans mon monde les atre ons touse peris car moi,taïsoukai et kakoan n'était pas là, car nous etoins à l'école,mais,si on était là,on aurrer pu les battre…Et,je uis vennus avec taïsoukai et kakoan,mais il dorment encor dans la machine…
sangoku:Je vois…
sagonid:Ouais cool quand je serai plus grand je serais comme ça !?
sagonid(du futur)&sangoku:Ben…Oui.
Deux jours plus tard…
chichi:Sangonid le plus grand,il est temps que tu vas à l'école.
sangonid(du futur):Mais,maman,il me connaise déja,en plus petit biensur…
chichi:Je ne sais pas si tu le savais mais…SA ARRIVE D'AVOIR DES GENS QUI ONT LE MÊME PRÉNOM,SI TU NE LE SAVAIS PAS BEN METENENT TU LE SAIS !!!!!!ET TU VAS M'OBÉIRRE !!!!!!!!!!!!!!
sangonid(du futur)Daccord
sangoku:Chichi se n'est pas la peine de crier commeça…
chichi:En,toi,tes toi!Tu veut jamais rien faire,appare emener tes enfants vers des endroits oû reigne le KO !
sangonid&sangonid(du futur):Moi je trouve que sait bien les ars martiaux.
Pendant ce temps la,taïsoukai et ceului du futur,s'entrainent avec trunks et vegeta et d'un autre côter yamcha,kakoan et celui du futur s'entrainent aussi.Comme dabitude,les deux sangonid s'enfui pour s'antrener.
sangonid(du futur)Tu est prèt ?
sangonid:Et comment !
Le plus grand fonce sur l'autre,il esquive en se téléportant derière,le plus petit lui lance un coup charger pour et l'envoi en orbite !
sangonid(du futur):Aller,metenant essaye en core le KAMÉHAMÉHA.
sangonid:Daccord ! KAAAMÉÉÉÉÉHHHAAAAMMÉÉÉÉÉÉHHHHHAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
sangonid(du futur):(Hum…Il c'est améliorer il va peut-être être plus fort que moi quand il aurra mon âge…Je voudrait telement être à sa place !)
sangonid:Allors,je me débrouille bien ?
Sangonid(du futur) reste dans c'est pensées sans réagir.
sangonid:~Hého~,hallo~la~ terre !
sangonid(du futur):Heu,quoi ? Oui tu te débrouille bien.
Les deux kakoan et les deux taïsoukai arrive pour les défier en fusion.
Les deux taïsoukai & les deux kakoan:Vous voulez participer à notre concour ?
Les deux sangonid:Quel concour ?
kakoan:Enfaite les plus petits fusionneron ensemble,et les plus grand ensemble.
Les deux sangonid:Mais avec quel danse ?
taïsoukai:Une dance très facile à faire.
Ils leurs explique la danse,et c'est bon il fusionnent sans fote.
taïkoanid:Notre pouvoir est imance !
taïkoanid(du futur):Vous êtes prèts ?
taïkoanid:Prèts !
taïkoanid:FLÈCHE BING BANG KAMÉHAMÉHAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
taïkoanid(du futur) se téléporte dérrire l'autre.
taïkoanid:Hein ? Òu es t il ?
taïkoanid(du futur): Dérrière toi !!
taïkoanid(du futur)Lui fait la même attaque mais elle se nomme:
FLÈCHE BING BANG KAMÉHAMÉHAAAAAAA x1 000 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
taïkoanid est gravement blaiser.
taïkoanid(du futur):Alors qu'esqui ne va pas ?
taïkoanid se transforme en super super guerrier !!!!!!!!!! (SS3)
taïkoanid:Tiens,tiens…Metenant c'est toi qui ne bouge plus…Je vait te reveiller !!!!!!!!!!!!!!
taïkoanid:KKKKAAAAAAMMMMÉÉÉÉHHAAAMMMÉÉÉÉÉÉHHAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
taïkoanid(du futur) s'évanoui.
Et…La fusion ce disou.
Les plus petit:Non !!!!!!
Les plus grand:Bon vous avez gagner.
Les plus petit:Ha bon ? C'est vrai ? Youpiiiiiiii !!!!!!!!!!
Chichi arrive.
chichi:Quesque vous faite là vous !!!!!!??????
Les deux taïsoukai et kakoan:Heu………Ben…………
chichi:Aller,du vent !!!!
Chichi leur donne un coup de pied au faise.
chichiEt vous vous êtes pas mieu !!!Sangoku !!!!!Plus d'entrainment avec eux pendant 1 ans !!!!!!!!!!!!!
sangonid:Mais,maman.
chichi:Te-toi et va faire tes devoires !!!!
sangonid:bon daccord.
chichi:Et toi je t'ai rouvé un lycée.tu iras demain.
9 ans plus tard…
Sangonid(du futur) avait dit que les neuf ciborg arriveront dans neuf ans à 16h00 un vendredi 28(octobre,et il est 16h00 un vendedi 28 en octobre.
sangonid:Maman j'ai fini mes devoires !!!!!!
chichi:Tu peut aller jouet metenant.
Sangonid s'an va rejoindre son maître vegeta.
Maître vegeta je suis là !!!!
vegeta:Tu a une heure de retard…
sangonid:Oui je sais,je suis désolé…
vegeta:Ce n'est pas le moment d'être désoler !!!!Il faut rattrapé ton retard !!!Aller,viens te battre !!!!!!
sangonid:D'accor !!! YYYAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sangonid se téléporte dérreière vegeta
et le combat commence…
Aprer un large entrainement avec son maître vegeta,sangonid est près à afronter les cyborgs.Mais demain ila l'école et il doit se coucher très tôt.
Le lendemain matin.
La chance est du côter des super guerrir !!!!
Sangonid a un gros rume,et ne va pas à l'école pour ne pas contaminer les autres,mais il a encore des forces pour ce battre.
chichi:Sangonid,tu a froid ?
Sangonid ne répond pas.
chichi:QQUUOIII !!????SSSSSSSSAAAAANGGGGOOONNIIDDDD !
Vous avez deviner,sanonid et parti afronter les cyborgs avec les autres.
sangonid:(Je pense qu'il son à la ville ouest,vegeta,trukns et taïsoukai sont déja en train de les combattres.
taisoukai fonce sur c-22
taisoukai : ayaa!!!!!!!!!!!!!!!!
c- 22 esquive l'attaque de taisoukai
c-22: maintenant essaiye de m'attraper
taisoukai : aucun probléme
taisoukai : KIKOHA ULTIME !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
malgré l'attaque de taisoukai c-22 est toujours debout
taisoukai: impossible
c-22 : es si
c-22 lance une terrible attaque sur taisoukai
taisoukai est gravement bléssé
sangonid(du futur): ho non taisoukai
sangonid(du futur): tiens un haricot magic
taisoukai: merci je me sens mieux
taisoukai et sangonid(du futur) lanc une attaque trés puissante sur c-22
taisoukai et sangonid(du furur) aya bing bang chaleure !!!!!!!
c-22 est bléssé
c-22: ce n'est pas fini
c-21 fait son apparition
c-21: maintenant le vraie combat va commencer
sangonid:Attendez moi !
taïsoukai:Il était temps !
sangonid:Est ! C'est bon ! C'EST PAS FASILE D'AVOIR UN RUME!!
snniiifff.
sangonid(du futur):Arretez de vous chamailer,et venez m'eder !
c-22:Bon ben c'est repartit !
sangonid:Vite ! Taïsoukai fusion !
FFFFUUUUU……SSSSSSSSSSIIIIIIIII…………………OOOOOONNNN !!!
CHHHOUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
taïgonid:Bon aller vien trouillard !
c-22:Son,son pouvoire… Son pouvoire est imanse !
sangonid(du futur):(C'est impossible……)
c-78:Est nous !
c-21:C'est de t'a fautes c-78 si on est en retard !
C-23,c-24,c-25,c-60,c-30 arrivent.
c-23,24,25,60,30:Ce sont eux les grand guerrier ?
Vegeta,Sangoku,Trunks,les deux Kakoan,Yamcha,teshianne,chaoz,sangoten,krilin,c-18,sangohan et Pan arrivent.
Les cyborgs sauf c-22:Cool sa va pimenter le combat !
c-22:Méfier vous de sangoku,vegeta et les deux sangonig ! Il sont très puissants !
sangoku:Sa ne va pas être facil…
c-22 ce gette sur krilin !
Krilin a l'aire perdut il ne c'est pas quoi faire et réagie enfin en lui donnent un coup de poing.Mais c-22 lui en donne un aussi !Et cela fini par un coup paralisent sur krilin !
krilin:Pourquoi il faut toujours que sa tombe sur moi ?
taïgonid:Auccupez-vous d'eux le temps que je charge mon attaque !
Tous sauf Vegeta:D'accord !
vegeta:Vous n'avez pas d'ordre à me donner !
Mais finalement vegeta saute dans la bataille.
taïgonid:………
CCCCHHHHOOOOUUUU !!!!
Une boule de feu rouge est à la main de taïgonid,et une autres bleu à l'autre main.
taïgonid:(Fait très atention……Si tu a la moindre erreure,tu fait sauter l'univers………Cette attaque est trop risquer……Mais il le faut !
c-22:HHHAAAA YYAAA !!! RAYON INFERNALE
L'attaque est telement rapide,que petit cœur y a laisser sa vie……
sangoku:Petit cœur !
sangoku:Ho sa tu va me le payer………
sangoku:HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Sangoku se transforme en super guerrier de niveau 3.
sangoku:HHHHHHHAAAAAAA !!!! POING DU DRAGON !!!
Le bras guauche de sangoku devient sheron mais en dorrée.
Sheron dorrée fonce sur c-22 et l'explose.
c-78:J'ai une petite idée…
C-78 détruit tout les autres cyborgs.Et il aspira tout les restes pour se transformer !
c-78: HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
JJJJJJJJJJJJUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOPPPPPPPPPPPFFOUUUUUUUUU !!!!!!!
macintoche:HAHAHAHAHAHA…………………………
taïgonid:(C'est bon !)
taïdgonid:BBBBBAAAAANNNNNIIIIISSSSEEEEEMMMMMEEEEENNNNNTTTTT IIIIINNNNNFFFFFEEEEERRRRNNNNAAAALLLLEEEE !!!!!
Un grand j'ai de flammes violette jai vaire macintoche.
Et macintoche est vaincu

Fin


Et j'ai aussi critiqué une histoire qui commençait pourtant bien

pas moi mais alors pas moi du tout dit :

Hilors le super guerrier majins.

Bobadi:HOHOHO ! Quel pouvoir extra ordinaire ! Je vais faire un petit tour sur la planète vegeta !
Bobadi se téléporte sur la planète vegeta.
Il apparait devant son mistérieu guerrier.
Hilors:D'ou tu viens faut ch'on ! ?
Bobadi:Tu est le super guerrier lumière ?
Hilors:Oui pourquoi faut ch'ton ?
Bobadi:Ho tu alere très fort je te prend sous mon contrôle ! PALAPAPAPAPA !
Hilors:Tu rigole ? HHHHHHHHHHHHAAAZAAAZZAAAA JJJJJJJAJAAAAAAAAA !!!! QESQUE TU FAIIIIITTT !!!!!!!!???? HHHHHAAAA
HHHHAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
JJJJJJOUOOUOOOOOOUUUUIUUUUUUUUUUU !!!!!
Hilors:Haaa……………Ou allons nous maître ?
Bobadi:Alons dan notre vaisau.
Hilors:Avec plaisir.
sangonid:Maman ! Chui rentré !
chichi:Tu n'a rien oublié au marché ?
sangonid:Non,non j'ai tout.
chichi:Tu n'est pas allé trener avec t'a petite amie ??Laughing
sangonid:Non,non.Pourquoi tu pense à sa ?Neutral
chichi:Tu me cache quelquechose…
sangonid:Je peut aller m'entrener avec Pan ?
chichi:Oi va-si… bounce
Sangonid s'envole par la fenetre.
sangonid:Je doit être prèt de la amison de grand frère Sangohan.
Pan:Sangonid e suis là !
Sangonid se pose.
Pan:Tu veut faire quoi en premier ?
sangonid:Et si on faisait uun combat ?
Pan:On va dans l'arène de Grand-Père Hercule ?
sangonid:Ouais !
Pan:On fait la course ?
sangonid:Ouais !
bobadi: nous voila arriver
bobadi:je te présente mouncha mon autre serviteur
hilors:hummmm..alors c'est votre vaisseaux trés élégant ... Very Happy
bobadi: oui en effet et même j'ai conçu des murs spécial
hilors: il servent a quoi ? maitre
bobadi: a absorver l'énergie des autres
hilors: et aprés que se passe t'il
bobadi: et aprés l'énergie reviens droit sur moi
hilors: vous ête génial maitre
bobadi : merci
pan:j'ai gagné la course
sangonid: mince c'est la honte de perdre contre une fille
pan: salut hercule
sangonid: salut hercule
hercule: salutation a tous

pendant ce temp bobadi attaque la ville avec hilors

bobadi:va si hilors attaque
hilors dacord maitre aya !!!!!!!!
vegeta sangonid et tous les autre vont commencer a se battre dans le désert

Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#11 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 01 avril 2008 - 17:08

La citation est mieux. :mrgreen:

Non, plus sérieusement c'est pas mal, car on ne s'attend pas à que Piccolo [ ]. J'ai un peu perdu le fil de temps à autre à cause des retours en arrière mais globalement j'arrive à suivre =)
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#12 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 01 avril 2008 - 17:21

Je trouve aussi que la citation est top. Ya même des personnages qui arrivent à mourir alors qu'ils étaient pas présents.

Promis, il n'y aura pas d'autres épisodes réalisés façon Irréversible. Et je vais arrêter de coller des épanadiploses aussi.

Dans le prochain épisode, yaura moins de blabla. Ce sera surtout l'expression de toute la violence de Brutal. Il lui faudra faire face à des adversaires de bon niveau.

Dans celui d'après, ça redeviendra un peu plus rhétorique et Nietzsche ne sera pas le seul à être cité.

Ensuite, des épisodes où s'enchaîneront des combats sanglants sans gland.

Quant au dernier, il sera spécial. Très con même.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#13 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 01 avril 2008 - 17:54

Citation

Et je vais arrêter de coller des épanadiploses aussi.

Haha ! Tu ne m'auras pas, je suis sardanapalesque à ce jeu :mrgreen:

ps: Nietzsche's citations j'aime bien; elles sont percutantes. J'aime bien Pierre Daco aussi.
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#14 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 01 avril 2008 - 20:40

J'ai pas tout lu, je finirai demain, mais franchement, y'a des supers trucs xD (grâce à toi je rigolais tout seul comme un con devant mon PC :D) :mrgreen:

Edit, il est 14h16 le 2 avril 2008: Haha excellent, surtout le nombre incalculable de fautes dans les citations XD

Mais j'aime bien la fin de la première, avec le Macintosh et le Ban" :wink:
0

#15 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 04 avril 2008 - 02:45

Bon, finalement, ça a été plus long que prévu.

Résumé : Quatre ans après la victoire de Sangoku au 23° tournoi des arts martiaux, huit êtres extrêmement forts (Sendantilc, Emeraude, Le roi des rats, le Vautour, Brutal, Dracula, Bill et Storm) ont été menés par Lucifer à attaquer le temple du ciel. Les gardiens de ce temple (Atlas, Hypérion, Japet, Coeos, Crios, Cronos et Ocean) ont pour mission de porter le ciel pour éviter qu'il ne s'écrase sur la Terre et anéantisse l'humanité.
Coeos est mort. Atlas est dans le coma. Bill et Storm sont morts. Atlas réussit à prévenir Dieu avant de sombrer. Ce dernier semble peu concerné mais devant l'insistance de Popo finit par demander l'aide de Sangoku et de ses amis.
Sangoku a eu une vie dissipée et malsaine durant 4 ans comme s'il avait été victime d'un sort par un puissant sorcier.
Piccolo a été manipulé pendant 4 ans par Lucifer suite aux sortilèges du terrible Vautour. Le démon vert a été conditionné pour tuer Sangoku et servir Lucifer par reconnaissance.
Les Titans survivants portent le ciel mais ne tiendront pas plus de 12h.
L'avenir de l'humanité semble compromis.
Toutefois, contre toute attente, Sangoku a retrouvé sa forme la meilleure grâce à Maître Karin. Qui plus est, Piccolo et les deux démons qu'il a générés, Charybde et Scylla, décident de se battre aux côtés de notre ami. A moins que ça ne soit une ruse...
Et que se passe-t-il du côté des autres Terriens valeureux? Et du côté des mécréants à la solde de Lucifer?


Episode 04 : L'héritier de Mutaïto

Georges Santayana disait en 1905 "Ne pas se rappeler son passé, c'est être condamné à le répéter".

1150 ans environ avant l'assaut contre le temple du ciel. Une grande salle. Des tatamis. Une centaine de jeunes hommes de 16-17 ans assis. Talons sous les fesses. Mains sur les cuisses. Dos droits. Crânes rasés.
Au milieu de la salle, un homme d'environ 1m65. Petit, mais trapu. Une grosse moustache. Large. Un peu rond en fait. Il s'agit du maître incontesté et incontestable des arts martiaux : Mutaïto, le maître des lions. Et la centaine de jeunes ne sont pas des néo-nazis mais ses élèves.

Mutaïto : "Les arts martiaux servent à se dépasser soi-même pour être soi-même. Il ne faut jamais s'en servir à des fins personnelles."

Là, l'un des élèves donne un coup de coude dans le flanc gauche de son voisin de droite et lui murmure : "Sauf pour draguer les gonzesses bien-sûr".

Le maître a tout entendu, se tourne vers l'indiscipliné qui sait parfaitement ce qui va lui arriver : "Ooo nan, pas encore!"

Mutaïto pose ses paumes de la main l'une contre l'autre, se concentre tend ses paumes en direction du cancre et projette un arc électrique qui soulève le malheureux garçon à 3m de hauteur. L'arc est si puissant qu'il se tord de douleur en implorant son senseï de lui laisser la vie sauve. Le supplice dure 2 minutes puis Mutaïto le repose et l'interpelle : "Mutenroshi! Je t'ai déjà dit d'être plus attentif! La prochaine fois, mon namamidabutsu durera une heure."

Mutenroshi : "Je ne le ferai plus honorable maître."
Mutaïto : "Tsuru! As-tu écouté ce que je disais ou étais-tu trop occupé à plaisanter avec ton ami?"
Tsuru : "Je n'ai pas écouté, je mérite la même punition."
Mutaïto : "Ca ira pour cette fois. Je disais que les arts martiaux ne devaient jamais être utilisés pour soi. Il faut s'en servir pour protéger les innocents et les faibles. Vous ne devez pas vous enrichir. Ni, comme l'a élégamment imaginé Mutenroshi, pour draguer les femmes. Et encore moins pour le pouvoir ou la gloire. L'orgueil et l'argent corrompent tout. J'ai fondé cette école pour partager mon savoir afin que l'on puisse protéger la planète avec ses forces et ses faiblesses."

La prévoyance de Mutaïto a permis de sauver la Terre. En effet, une semaine avant cette leçon, le démon Piccolo s'est mis à attaquer l'humanité. A l'époque, il n'y avait pas de média pour répandre la terreur. Mais les gens parlent. Les rares survivants préviennent tout le monde qu'un horrible monstre vert appelé Piccolo a décidé de mettre la Terre à sa botte.

Un homme dont la tenue est en lambeaux entre dans la salle de Mutaïto.

L'homme : "Je cherche Mutaïto."
Mutaïto : "Que lui voulez-vous? Qui êtes-vous?
L'homme : "Je suis fermier. Mon village a été attaqué par une armée de démons à 150km au nord. Ils sont commandés par un certain Piccolo."
Mutaïto : "Et tu es venu me trouver pour que nous vous en débarrassions."
L'homme : "Oui."
Mutaïto : "Combattre les créatures tapies dans l'ombre et dans la nuit fait partie des prérogatives des pratiquants d'arts martiaux. Nous nous en chargeons."

Mutaïto s'adresse maintenant à ses élèves : "J'ai besoin de 5 volontaires pour m'accompagner."

Parmis les cinq en question, on retrouve Mutenroshi appelé aussi "maître des tortues" ainsi que Tsuru que l'on appelle "maître des grues". Les trois autres sont les maîtres des loups, des chevaux et des fourmis.

Ils laissent le fermier en sécurité au sein de l'école et partent tous les six en direction du village. 20km plus loin, ils tombent sur les démons en question en train de finir de piller un village. Les démons en question sont tous du même modèle que Tambourin (et donc ils sont comme Charybde et Scylla mais en beaucoup moins forts).

Non sans difficulté, les six valeureux combattants viennent à bout des démons. L'un d'eux s'enfuie en s'envolant. Tsuru regrette alors de ne pas être capable de voler lui aussi.

Mutaïto et ses élèves décident de suivre le démon en courant dans le but de défaire entièrement l'armée démoniaque. Ils tombent sur un camp fortifié. Le démon qui s'est enfui va voir Piccolo.

Le démon vert sort du camp et combat les six maîtres. Il a le dessus très facilement et décapite le maître des chevaux en un instant. Mutaïto et ses quatre élèves battent en retraite. Pour la première fois, Mutaïto s'enfuie.

Il souhaite retourner au combat avec tous ses élèves. Quel meilleur moyen pour illustrer la leçon qu'il venait de leur donner?

Mais il déchanta en constatant que son école avait été entièrement saccagée et que tous ses élèves étaient morts. Au milieu de la centaine de cadavres : Piccolo. Ce dernier avait réussi à les prendre de vitesse en les survolant et il avait eu le temps de massacrer tout le monde.

Piccolo : "J'ai lu sur un panneau que j'étais dans l'école de Maître Mutaïto. C'est toi le maître? Des villageois prétendaient que tu étais le maître incontesté et incontestable."
Mutaïto : "Oui, c'est moi."
Piccolo : "Bah t'es rien, t'es un gugusse. Je vais même te laisser la vie sauve à toi et à ces quatre pipi-au-lit qui t'accompagnent".
Mutaïto : "Tu n'as pas peur que je te tue?"
Piccolo : "Si, je tremble de peur. Allez, tue-moi, promis, je ne me protégerai même pas."

Mutaïto se lance sur l'adversaire et lui assène un coup violent dans la nuque. Piccolo ne bronche pas mais le maître vacille et tombe. Il se relève et lui envoie un coup de genou dans le nez : inefficace. Il recule de 10 pas et lance un namamidabutsu à pleine puissance dans sa direction.

Le démon reçoit l'arc électrique de plein fouet et il est propulsé à 3 m de hauteur. Mutaïto le tient en son pouvoir et intensifie l'attaque.

La garde royale de Piccolo souhaite intervenir mais s'arrête quand leur chef prend la parole : "Laissez. Voyons ce dont il est capable".

Mutenroshi et Tsuru sont triomphalistes mais Mutaïto semble désespéré : "Ecoutez tous les quatre. Le namamidabutsu est sans effet sur lui. Je ne l'ai pas en mon pouvoir, il se laisse simplement faire pour montrer combien il est fort. Dès que je le lâche, et ça ne saurait tarder vu mon état de fatigue, attaquez-le."

1h après, Mutaïto finit par s'effondrer. Les maîtres des tortues, des grues, des fourmis et des loups attaquent Piccolo qui n'est encore pas retombé sur le sol. Toutefois, le démon pare tous les coups et les met tous KO en un coup.

Piccolo : "On m'avait dit que les maîtres en arts martiaux étaient dangereux. Je ne risque rien d'eux. Laissons ces 5 là. Qu'ils s'entraînent. Comme ça, ils m'amuseront quand il ne restera qu'eux de l'humanité."

Le maître des fourmis ne survécut pas à ses blessures.

Mutaïto, Tsuru, Mutenroshi et le maître des loups organisèrent une résistance à travers la planète entière afin d'empêcher la progression de l'armée des démons.

Ils affrontèrent les démons à plusieurs reprises. Malheureusement pour eux, Piccolo pondait de très nombreux soldats à un rythme régulier ce qui entama particulièrement son espérance de vie et le fit vieillir prématurément. Ainsi, pour chaque démon tué, 10 de plus étaient créés.

Mutaïto savait qu'il allait perdre la guerre. Le seul moyen de gagner était de se débarrasser de Piccolo et ensuite de détruire l'armée. Mais le démon est invincible.

Au bout de 10 ans sous le joug du démon, le maître des loups avait fait beaucoup de progrès comme ses deux derniers camarades mais il tomba face à Piccolo. Mutaïto décida alors de se retirer. Il demanda à Tsuru et Mutenroshi de tenir bon et les laissa seuls en promettant de sauver le monde.

Les deux amis réussirent à maîtriser la progression démoniaque, sauvèrent de nombreux hommes et de nombreuses femmes.

Las d'avoir cette épine dans le pied qui commençait à l'ennuyer, Piccolo décida de l'extirper. Il se rendit au QG de la résistance qu'il pu trouver facilement en repérant les auras de Tsuru et Mutenroshi.

Il anéantit la garde sans le moindre souci. Le combat avec Tsuru et Mutenroshi s'engagea.

Le maître des tortues avait développé une technique consistant à accumuler toute l'énergie du corps et à la projeter sur l'adversaire : le kaméhaméha. Il l'essaya sur le démon. Impact négatif. Pas une égratignure.

Tsuru s'envola dans les airs et lui lança des dizaines de kikoha. Le démon les lui renvoya et Tsuru manqua de mourir. Tortue Géniale lui fonça dessus et lui porta un taquet dans la gorge. Piccolo commença à s'étouffer. Mutenroshi voulut en profiter pour l'achever mais Piccolo l'éloigna d'un simple revers de la main. Puis, il se reprit et respira à nouveau normalement. S'il n'avait pas pondu autant de démons, il serait en bien meilleure forme et le combat serait déjà terminé.

Tsuru lui assène un violent coup de genou sur le haut du crâne grâce à la chute libre. Piccolo est au sol pour la première fois de sa vie. Il subit les coups répétés de Tsuru et Mutenroshi.

Piccolo leur envoie un Kikoha à chacun ce qui lui laisse le temps de se redresser. Puis, il envoya un namamidabutsu avec sa main gauche contre Tsuru et avec sa main droite contre Mutenroshi.

Tsuru est projeté dans le ciel et commence à hurler de douleur. Mutenroshi contre le namamidabutsu en improvisant la technique de son maître, technique qu'il connaît très bien pour l'avoir reçu plus de 100 fois quand il était élève de Mutaïto.
Il parvient même à dépasser Piccolo en intensité et le démon est projeté en arrière et doit lâcher Tsuru.

Tsuru remercie son meilleur ami et décide de lui rendre la pareille.

Tsuru : "Tu as fait des progrès. Tu es devenu meilleur que Mutaïto. Mais malgré cela, on ne peut rien contre Piccolo."
Mutenroshi : "A nous deux, on va"
Tsuru : "Mourir."
Mutenroshi : "Tu as raison. Mais, je suis fier de mourir à tes côtés."
Tsuru : "Il ne reste plus qu'une solution. Tu te souviens de la technique interdite que l'on a lue dans un vieux parchemin. Mutaïto nous avait interdit de la lire".
Mutenroshi : "Le kikoho. Mais, ça peut aussi tuer celui qui le pratique."
Tsuru : "On va mourir de toutes façons."
Mutenroshi : "Très bien, deux kikoho devraient en venir à bout."
Tsuru : "Non. Si un kikoho ne suffit pas, deux ne suffiront pas non plus et il faudra autre chose. Il faut que l'un de nous survive. Ce sera toi. Je me sacrifie. Je pratique la danse de l'air ce qui me donne un avantage certain pour envoyer l'assaut. Toi, pars, reste en vie, ne te retourne pas et si je meurs, trouve un moyen de me venger."

Tsuru fait un dernier adieu à son ami, s'envole dans le ciel au-dessus de Piccolo, concentre son énergie dans sa main et lance le kikoho. Il y a un véritable cratère là où était Piccolo. Ce dernier a disparu.

Mutenroshi voit son ami chuter et décide de vérifier s'il est en vie. C'est le cas mais il est si faible que les quelques démons aux alentours pourraient en venir à bout facilement. Le maître des tortues souhaite le protéger mais c'est là que Piccolo sort du cratère. Il est affaibli mais il ne fera qu'une bouchée des deux amis.

Quitte à mourir, Mutenroshi veut tout tenter et envoie lui aussi un kikoho. Le démon l'esquive d'un bond. Il ne souhaite pas manger une seconde attaque de cette intensité. Mutenroshi tombe lui aussi au sol.

Mutaïto arrive à leur chevet et leur offre un demi-senzu à chacun ce qui les remet sur pied.

Tsuru : "C'est génial ça. Il vous en reste beaucoup?"
Mutaïto : "Non. Il ne restait qu'un senzu. Je comptais vous le donner pour que vous me sauviez la vie quand je vais mourir."
Mutenroshi : "Vous ne pensez pas gagner?"
Mutaïto : "Si, je vais gagner. Mais je vais mourir. J'ai créé une technique pour l'empêcher de nuire mais elle me sera fatale maintenant que je n'ai plus de senzu".

Mutaïto pratiqua alors le mafuba sur Piccolo et l'enferma dans un auto-cuiseur comme chaque lecteur assidu le sait.

Voyant leur maître enfermé, les démons s'enfuient. Mutaïto s'effondre et a ces quelques mots pour ses deux meilleures élèves : "ne vous séparez jamais. Restez toujours unis. Continuez de vous entraîner. Et n'apprenez vos techniques qu'aux plus braves."

Il décéda. Tortue Géniale immergea l'auto-cuiseur au fond de l'océan.

Les deux amis passèrent les 20 années qui suivirent à protéger les hommes de la férocité des bêtes de la nuit. Ils prirent quelques braves comme élèves et la nouvelle résistance vint à bout des démons en une dizaine d'années.

Après ces 20 années de tyrannie, l'amitié des deux hommes était scellée à jamais. Ils ne se sépareront jamais.

La paix revenue, ils poursuivirent l'oeuvre de Mutaïto en fondant une école, l'école de Mutenroshi-Tsuru dont l'emblème est une grue sur une tortue.

Après un millier d'années, ils décidèrent de se retirer et de reprendre leur entraînement personnel, chacun de leur côté afin d'enrichir leurs horizons. Ils se promirent de se revoir une centaine d'années plus tard.

Pour célébrer la grandeur des deux maîtres, fut organisé le premier tournoi des arts martiaux. Il était prévu d'en faire un tous les 5 ans.

Chacun de leur côté, ils avaient repris quelques élèves. Tortue Géniale avait formé Sangohan, le grand-père de Sangoku ainsi que Gyumao, le futur-beau-père de Sangoku. Tsuru avait, quant à lui, recueilli un jeune orphelin qu'il prit pour petit frère et qui s'appelait Taopaïpaï.

Le maître des tortues avait fait bien plus de progrès que son ami et Taopaïpaï avait déjà dépassé son maître et grand frère de coeur.

Les deux amis refondèrent leur école mais comme ils avaient réussi à populariser les arts martiaux, ils décidèrent de ne former que des élites n'étant plus nécessaires pour les rudiments. La nature violente et cruelle de Taopaïpaï posait quelques problèmes à Mutenroshi. Tsuru demanda à son élève d'être plus calme ce qu'il fit.

Au bout de six ans, l'école Mutenroshi-Tsuru avait récupéré toute sa réputation. De nombreux candidats venaient donc chaque jour.

Parmi eux, un jeune garçon de 14 ans. Grand pour son âge, avec une petite brioche mais très fort, très rapide. Comme tous les nouveaux élèves, il se voit affublé du surnom qui correspond le mieux à sa nature.

Devant la férocité de l'enfant, Tsuru, Mutenroshi, Sangohan, Gyumao, Taopaïpaï décidèrent à l'unanimité de l'appeler "Brutal".

Il subit l'entraînement intensif aux technique des grues et des tortues. Personne n'avait jamais appris les deux techniques avant lui.

De plus, Tsuru lui enseigna la danse de l'air ; Mutenroshi, le kaméhaméha ; Sangohan, le namamidabutsu ; Gyumao, le tsuiken (technique de l'homme ivre) et Taopaïpaï lui apprit même le dodompa, technique qu'il avait créée lui-même.

Brutal était le seul homme de toute la planète à maîtriser toutes les techniques de Mutaïto et plus encore. Il avait subi un entraînement physique qui l'avait rendu quasiment invincible.

Il commençait même à se sentir meilleur que tous ses valeureux maîtres.

Pour le tester, après quatre années d'entraînement intense, les deux professeurs et les trois assistants amenèrent leur poulain au 19° championnat du monde des arts martiaux. Comme ils l'avaient prévu, Brutal se qualifia sans la moindre difficulté en phase finale. Aucun de ses adversaires ne réussit même à lui donner le moindre coup. Son adversaire avait réussi le même exploit : arriver en finale sans que quiconque le touche. Il s'agissait du roi Tschapah qui était un élève d'un élève d'un élève d'un élève... d'un élève de Mutenroshi et Tsuru.

Alors que le finaliste venait rendre hommage à ses deux maîtres, Brutal lui promit qu'il n'avait aucune chance face à lui et qu'il en ferait de la pâtée. A l'arbitre-commentateur, il déclara même : "Oui, je dois beaucoup à mes professeurs mais je dois surtout à moi-même d'être le meilleur. Je suis meilleur qu'eux, et de loin. Ils ont juste plus d'expérience mais dans 10 ans, je serai capable de les battre tous les 6 réunis."

Tortue Géniale se rappela des mots de Mutaïto : "L'orgueil et l'argent corrompent tout ce qu'ils touchent". Si jamais Brutal gagne, il prendra la grosse tête et sera doublement corrompu à cause du prix de la victoire pensa Mutenroshi.

Ainsi, pendant le combat, alors que Brutal aurait gagné facilement, Tortue Géniale le fit perdre en lui envoyant un kikoha à très haute vitesse (invisible aux yeux de l'arbitre et des spectateurs).

Le roi Tschapah réussit à battre Brutal sans que ce dernier ne touche son adversaire.

Toutefois, Tortue Géniale a mal interprété son maître. L'orgueil corrompt l'âme. Ca veut dire que l'orgueil corrompt l'âme qu'il soit trop caressé dans le sens du poil ou qu'il soit blessé. De même, l'argent corrompt l'âme. Ca veut dire que ne pas en avoir mais en vouloir corrompt aussi bien que d'en avoir quand on en veut.

Ce jour-là, Brutal est devenu mauvais. Il a bien vu que c'est son maître qui l'a fait chuter et lui a volé sa coupe. Lui qui s'était vanté devant tout le monde était la risée des gens. Il ne respecta plus jamais Mutenroshi et ne le saluait plus.

Sangohan et Gyuamo trouvaient cela intolérable. Ils demandèrent à ce que Brutal quitte à jamais l'école et soit renié d'elle. Tsuru et Taopaïpaï refusèrent. Mutenroshi trouva un compromis.

Les deux fondateurs de l'école se battront et c'est le vainqueur qui décidera du sort de Brutal.

Sangohan, Gyumao et Taopaïpaï s'attendirent à un super combat entre les deux grands maîtres.

Chacun était dans son coin. Ils sautèrent l'un sur l'autre et firent un échange musclé de coups, si rapide qu'un oeil humain normal n'aurait rien vu. L'échange dura une seconde, ce qui n'est pas sans rappeler le combat entre Jacky Choun et Krilin 10 ans plus tard.

Chacun des deux maîtres atterrit ensuite sur le coin opposé au sien. Réceptions parfaites. Mais Tsuru s'effondra ensuite.

Mutenroshi bannit et renia Brutal.

Suite à cela, Tsuru et Taopaïpaï quittèrent l'école. Brutal les suivit.

Mutenroshi décida de fermer définitivement l'école, de se retirer sur une île et de ne plus jamais former d'élève. L'histoire prouva qu'il ne fit exception que pour le petit-fils adoptif de son meilleur ami et les amis de ce dernier.

Gyumao retourna dans son palais défendre son trésor et tuer quiconque s'en approcherait.

Sangohan partit vivre dans sa petite maison dans la montagne.

Sans le contrôle de Mutenroshi et Sangohan, Taopaïpaï laissa libre court à sa fantaisie et se mit à assassiner pour un "oui" ou pour un "non". Il loua même ses services en tant que tueur à gages. Aigri de sa défaite et de la perte de son ami, Tsuru ne dit point mot. Il continua de former Brutal qui accomplissait lui aussi des meurtres commandités en échange d'argent.

Durant cinq années, Brutal joua ainsi les assistants de Taopaïpaï pour apprendre à ses côtés les méthodes expéditives de son nouveau professeur pour vaincre l'adversaire en un minimum de temps. Tsuru supervisait son petit frère et son élève.

Les trois hommes se virent confier une nouvelle mission. Ils devaient tuer tous les hommes présents dans un dojo à une heure donnée un jour donné. Ils réussirent sans la moindre difficulté et brisèrent la plaque du dojo.

C'est à ce moment précis que deux enfants de dix ans entrèrent dans le dojo. L'un avait un troisième oeil au milieu du front. L'autre était blanc comme un linge, et n'avait qu'un seul cheveu.

Taopaïpaï et Brutal voulurent les tuer. Mais Tsuru s'interposa : "Non. Je sens un fort potentiel en eux. Je ne suis pas ce macaque chauve de Mutenroshi moi. Je continue à enseigner."

Taopaïpaï obéit sans broncher. Brutal, c'est pas le même genre : "Ca m'est égal. Je vais les tuer et je tuerai tous ceux qui se mettront sur ma route."

Taopaïpaï se mit sur sa route. Brutal a beau être fort, très fort, il est loin d'être aussi rapide que Taopaïpaï qui esquiva la pluie de coups de son ancien élève. Taopaïpaï tenta de le tuer en plantant son doigt dans son front. Brutal esquiva et répondit avec un dodompa qui se brisa contre le dodompa de Taopaïpaï. Ce dernier sauta au-dessus de Brutal, atterrit derrière lui et lui envoya un coup de genou dans la nuque.

Brutal s'effondra par terre. Alors que Taopaïpaï allait l'achever, Tsuru demanda sa grâce : "Il est le symbole de notre erreur : nous avons toléré l'indiscipline et l'irrespect. Les prochains élèves n'auront aucun passe-droit. Si on le tue, ça revient à nettoyer derrière nous. je préfère qu'il reste en vie pour que nous n'oubliions jamais."

Tsuru et son frère dirent à Tenshinhan et Taopaïpaï que Brutal avait tué tous les gens du dojo jusqu'à ce que Taopaïpaï soit venu l'arrêter. Ils en firent d'excellents élèves mais ils trahirent l'enseignement de Tsuru 8 années plus tard lors du 22° championnat du monde des arts martiaux.

Après quelques heures de sommeil forcé, Brutal se réveilla. Il décida de ne plus jamais se soumettre à qui que ce soit. Il serait son propre maître.

Durant quatre années et six mois, il loua ses services de mercenaires après avoir appris le maniement des armes à feu. Face à un adversaire faible, facile à écraser, il utilisait son fusil à pompe qui ne le quitta quasiment plus. Face à de nombreux adversaires faibles, faciles à écraser, il lançait une grenade. Et face à un homme fort, il le tuait à mains nues ce qui est un sort moins enviable que la grenade.

Il traîna sa carcasse dans la plupart des guerres qui avaient lieu. Parfois, il devait escorter des innocents et accomplissait sa mission avec zèle puisqu'il tuait à chaque fois des milliers d'innocents du camp en face.

Il arrivait même qu'il intervienne dans des conflits armés sans qu'on ne lui ait rien demandé. Et il tuait quel que soit le camp de la victime. Dans le monde de Brutal, il y a le clan de Brutal et il y a les autres. Aucune autre dichotomie n'a de valeur. Il commençait à se faire une réputation et avait recruté une dizaine de maniaques de la gâchette comme lui. Les deux premiers étaient Lar et Bin.

C'est là qu'il fut contacté par le commandant Bleu. Ce dernier est un officier de haut rang dans l'armée du ruban rouge. Il lui proposa de rencontrer le général rouge en échange d'une offre d'une grande valeur.

Curieux, Brutal accepta même s'il avait déjà pris sa décision : "anéantir l'armée du ruban rouge".

Le commandant Bleu qui est un homme ne ratant jamais un beau combat lui demanda s'il était possible de le tester.

Chacun se mit en position.

Commandant bleu : "Je te préviens, je n'ai jamais perdu ne serait-ce qu'une goutte de sang."
Brutal : "Nous n'avons pas affronté les mêmes adversaires."

Brutal ne prit pas garde et se trouva paralysé face à la technique du regard du commandant Bleu. Le soldat envoya ensuite Brutal au tapis en un coup. Il se releva et félicita son vainqueur. Il le remercia même : "J'ai été trop sûr de moi. Si je veux vraiment égaler un jour Mutaïto, je dois retenir certains de ses enseignements. Il disait que l'orgueil corrompait l'âme. Ta technique est terrible. Je ferai gaffe désormais."

Le commandant Bleu amena Brutal au Général Rouge.

Une petite pièce cossue. Un petit fauteuil en cuir. Un petit homme rouquin assis dessus. Un cigare à moitié fumé planté dans la bouche du rouquin. Un serviteur noir un peu cliché debout à côté de lui. Un vinyle tourne. De la musique résonne doucement dans la pièce. "Where is my mind" de Placebo.

Pour la première fois de sa vie, Brutal ressent une forme de respect envers un homme qui semble pourtant faible. Le charisme du Général Rouge l'impressionne. Il va écouter sa proposition.

D'une voix virile, le général brise le silence.

Général Rouge : "Je suis en face du fameux boucher opportuniste?"
Brutal : "Les gens m'appellent Brutal depuis que j'ai été entraîné par Mutenroshi et Tsuru."
Général Rouge : "Je sais tout cela. Je sais aussi que tu as trahi. Je pensais qu'un nouveau surnom te plairait."
Brutal : "J'ai des différends avec eux mais ils m'ont appris quasiment tout ce que je sais. De plus, j'ai eu tort de les malmener il y a 9 ans et demi."
Général Rouge : "Tu sais reconnaître tes fautes en plus. Tu devrais être à ma place."
Brutal : "Ce fauteuil est trop petit pour moi."
Général Rouge : "Je ne parlais pas de cette place. Bref, je t'ai fait venir pour te parler de ton avenir."
Brutal : "Vous êtes voyante?"
Général Rouge : ".... Bref, Je compte conquérir la planète entière avec mon armée. Il y aura des guerres. Et je ne veux pas que tu me gênes. Je te propose de te payer pour que tu ne tues pas mes hommes."
Brutal : "L'argent n'est pas tout."
Général Rouge : "Et je mettrai à ta disposition les armes les plus récentes et les plus destructrices. Je te donnerai des moyens tels que tu pourras te constituer une troupe d'élite. Tu seras dans l'armée et tu en seras à part. Tu ne prendras tes ordres que par moi quand j'en aurai. Et si je n'en ai aucun, tu seras libre de massacrer qui tu veux avec tout mon soutien et avec renfort s'il faut."
Brutal : "Qu'y gagnez-vous?"
Général Rouge : "Une garde personnelle qui me serait fidèle. Une fois que j'aurai libéré la planète Terre de la démocratie, tu commanderas le groupe d'action civique chargé de défendre mes intérêts. Les moyens à ta disposition seront infinis. Tu pourras t'amuser comme jamais."

En temps normal, Brutal aurait lancé ce nain par la fenêtre puis se serait mis à attaquer l'armée. Mais ce nain était un géant pour lui. Il accepta.

Général Rouge : "Brutal, je te nomme Général Noir".
Brutal : "J'aime mieux Brutal."
Général Rouge : "Tu es dur en négociation. Ok, Général Brutal. Tiens, voici un cigare pour sceller notre accord."

Le Général Rouge lui offre la fin de son cigare, le dernier tiers, appelé communément "le purin". Brutal ne le fuma pas mais le mâchouilla encore et encore.

Grâce à l'argent du ruban rouge, il recruta encore des hommes et put les former dans des gymnases modernes avant de les amener s'entraîner pour les tirs à armes réelles dans des villes. Ses hommes lui étaient fidèles et lui était fidèle au Général Rouge.

De temps en temps, le Général l'envoyait pour mater une rébellion. C'est également Brutal qui eut pour mission d'attraper le monstre Poum afin de l'enfermer dans la tour du muscle.

Le Général Rouge ne songeait pas qu'il aurait fallu envoyer Brutal et ses hommes contre Sangoku plutôt que Taopaïpaï.

Après 6 mois sans nouvelles de son patron, Brutal et son groupe d'intervention se rendirent au QG de l'armée du ruban rouge. Ils ne trouvèrent que des ruines et des cadavres en partie décomposés.

Quand Brutal vit le corps du rouquin avec une balle plantée au milieu front, cela le mit en rage. Il fit fouiller tous les bâtiments. Il récupéra les cassettes vidéos de l'attaque du QG par Sangoku. Il lit les dossiers et compris qu'un enfant de 12 ans venait d'anéantir la seule armée qu'il ait jamais respectée. Il se tourna vers ses hommes

Brutal : "Messieurs. L'armée du ruban rouge a été anéantie par un expert en arts martiaux de 12 ans. D'après les données, il a terrassé Poum ainsi que les 5 ninjas violets, des anciens du groupe. Nous devons les venger. Mais il est fort. Il a même battu Taopaïpaï. Dans un premier temps, suivons-le. Trouvons son point faible."

Brutal et son groupe avaient à leur disposition les GPS de l'armée. Ils pistèrent facilement Sangoku durant les années qui suivirent. Sans surprise, le jeune garçon qui avait maintenant 15 ans se rendit au 22° championnat du monde des arts martiaux où les armes sont interdites. Brutal était quand même prêt à en découdre après ces 3 années d'entraînement intensif.

Mais, au dernier moment, il vit Tsuru accompagné de deux jeunes hommes de 18 ans : un grand avec un troisième oeil et un petit qui n'avait pas changé en 8 ans. Il se rétracta alors. Par respect pour Tsuru? Non. Par curiosité.

Brutal : "Il faut absolument enregistrer ces combats. Ca nous permettra de voir de quoi il est capable. Qui sait, les deux nouveaux élèves de Tsuru pourront peut-être le moucher un peu."

Il se retourna et vit Sangoku discuter avec Yamcha, Krilin et surtout Mutenroshi. Son oeil se posa ensuite sur les fesses de Bulma avant de revenir sur la barbe de son ancien maître.

Brutal : "Je comprends mieux."

Ils assistèrent au match, ne ratèrent pas une miette grâce à leurs nombreuses caméras qui leur permettaient de voir même quand Sangoku ou Tenshinhan se déplaçaient en ultra-vitesse. Les filtres permettaient même de voir lorsque Tenshinhan utilisait le taiyoken.

Brutal reconnut directement son ancien maître en la personne de Jacky Choun. Il se régala des combats et ne regretta pas que Tenshinhan ait survécu : "Voilà un défi à ma portée".

Il s'enrichit en découvrant les nombreuses techniques des différents belligérants.

Il était décidé, à la fin du tournoi, à tuer Sangoku. Il était si fatigué qu'il aurait pu. Mais, Sangoku n'était pas seul. Il était accompagné de Tenshinhan, Chaozu, Yamcha, Krilin et Mutenroshi.

Quand Sangoku repensa à son bâton magique, il fit un geste militaire de la main pour signaler qu'ils allaient passer à l'attaque. Toutefois, c'est Krilin qui se sépara du groupe et il mourut face à Tambourin.

Brutal voulut savoir ce qui s'était passé et utilisa un micro-longue portée pour écouter son maître plutôt que pour suivre Sangoku. En effet, il était étonné qu'un combattant doué comme Krilin soit mort.

Puis, il entendit "Piccolo".

Brutal changea de cible : "Messieurs. La mission Sangoku est repoussée temporairement. Un démon extrêmement fort et cruel s'en prend à la Terre. Il est dans mes prérogatives de l'affronter. Je descend martialement parlant de Mutaïto. Si Piccolo est sorti de l'auto-cuiseur, c'est à moi de le tuer. Et à vous aussi."

Il décida de préparer un assaut contre Piccolo dès qu'il l'aurait retrouvé. Le passage télévisé de Piccolo lui facilita la tâche. Il étudia les plans du palais du roi et prépara une attaque coordonnée pour venir à bout du démon.

Mais, il arriva trop tard. Sangoku venait de tuer Piccolo. Il l'avait en vue. Lui et Tenshinhan étaient dans un état déplorable. Brutal aurait pu les exécuter facilement mais il n'était plus prêt à tout. De plus, Sangoku vient de sauver le monde. Il mérite du répit.

Brutal : "En hommage au service rendu par Sangoku et Tenshinhan, laissons-les 1 mois."

Un mois plus tard, il tenta de trouver Sangoku et ne réussit pas. Il trouva Tenshinhan, en compagnie de Chaozu, Krilin, Yamcha et Yajirobe en haut de la tour Karin. Il vit les jeunes gens s'entraîner sauf Yajirobe. Les progrès le surprirent.

Après qu'ils furent tous descendus, y compris Yajirobe pour participer au 23° tournoi des arts martiaux, Brutal escalada la tour et fut récompensé en recevant l'enseignement de Maître Karin pendant plusieures années, temps nécessaire pour obtenir la fausse eau sacrée. Pendant ce temps, ses hommes filmaient le tournoi, d'abord de loin, puis de très très loin quand Piccolo Junior se mit à détruire la ville entière.

Après l'entraînement de Karin, Brutal comprit comment Mutenroshi avait pu à ce point dépasser Tsuru.

Sangoku avait encore sauvé la Terre et de plus, il avait reçu l'entraînement de Dieu lui-même. Brutal savait que Karin ne lui donnerait jamais la clochette de l'élu. Qu'à cela ne tienne, le vice-champion du monde du 19° tournoi des arts martiaux continua à s'entraîner dur. Il était bien décidé à participer au 24° pour montrer à Krilin, Yamcha, Tenshinhan, Sangoku et éventuellement Piccolo qu'il fallait compter avec lui.

Il n'était plus question de vengeance. Il n'était plus question de meurtres. Il était question de combat dans la grande tradition des arts martiaux. Il était question de défi personnel donc d'orgueil.

Pour être sûr que Sangoku et ses amis participeraient, Brutal fit envoyer cinq soldats chez chacun d'eux pour les y inviter en précisant bien qu'il s'agissait d'un élève de Tortue Géniale et du maître des grues. Les soldats revinrent en disant que leur mission était un échec, qu'ils avaient transmis le message mais que les jeunes trouvaient Brutal trop insignifiant pour mériter qu'on se déplace pour lui.

Brutal se rendit quand même au tournoi. Aucun combattant de valeur n'y était. Brutal gagna très facilement sans se faire toucher. L'arbitre commenta sa victoire en regrettant que Sangoku, Tenshinhan, Shen, Piccolo, Krilin et Yamcha n'aient pas participé. Ceci appuya fortement sur la colère de Brutal.

C'est là qu'il fut contacté par Lucifer.

Lucifer : "Ils te méprisent car ils te trouvent vieux. Tes soldats sont pourtant allés les prévenir."
Brutal : "Je ne peux pas croire qu'ils me dosent de la sorte."
Lucifer : "Voilà ce que je te propose : ce soir, tu vas dans un bar, tu dis à Sangoku que tu es un de ses fans et tu lui demandes pourquoi il n'a pas participé".

Le soir-même. Un bar. Sangoku est ivre mort. Brutal vient le voir : "Salut, t'es Sangoku, le champion du monde du 23° tournoi?"
Sangoku : "Ouais."
Brutal : "T'as aussi été en final du 21° et du 22°. Pourquoi t'as pas été au 24°?"
Sangoku : "Car je connais les meilleurs du monde, je suis meilleur qu'eux et les humains normaux sont que des minables que je peux battre facilement. Voilà."

Brutal vit rouge et tenta de l'attaquer mais Lucifer l'arrêta.

Lucifer : "Il n'en vaut pas la peine. Tu as vu l'éponge?"
Brutal : "Je rêvais de combattre à nouveau un adversaire fort."
Lucifer : "Je vais t'en donner l'occasion si tu travailles pour moi. Tu affronteras Sangoku. Tu affronteras Tenshinhan. Tu affronteras Mutenroshi, Tsuru et tous les autres et même un homme plus fort qu'eux."
Brutal : "Je ne travaille pour personne."
Lucifer : "D'accord. Mais puis-je te parler 5 minutes dans un endroit calme où il n'y a personne pour nous entendre? Ni animal, ni végétal, ni narrateur omniscient?"
Brutal : "Très bien."

15 minutes plus tard, Lucifer et Brutal sont à la sortie du bar.

Brutal : "Ca roule. Mais n'oublie pas. Je combattrai les démons jusqu'à la mort une fois les faibles vaincus."
Lucifer : "Evidemment. Et moi, je te combattrai donc. En attendant, nos intérêts convergent."
Brutal : "La mission commence dans un an. Je serai à l'heure."

Un an plus tard, Brutal participait à l'assaut du temple céleste. Il eut un rôle déterminant dans la défaite d'Atlas. Comme à son habitude, il voulut achever l'ennemi mais Lucifer s'y opposa par cruauté.

Brutal pensa : "Quel idiot! Il ne faut jamais laisser la moindre chance à l'ennemi de se relever. Vivement la fin de la mission que je tue cette ordure démoniaque."

Pendant l'assaut du temple, le groupe de choc au grand complet pillait les villages. Seuls Lar et Bin sont restés en retrait de ce combat. En tant que serviteurs dévoués de Brutal, ils l'ont attendu à la porte d'entrée du temple céleste.

Quand Brutal en sortit, ils allèrent tous les trois rejoindre le reste de l'armée noire. Brutal changea de cigare pour en fumer un nouveau. Une fois sur place il pompa son fusil et tira à vue sur tous les humains. Il lança des grenades. Il tirait à la mitrailleuse pendant que ses deux serviteurs tenaient les munitions qui défilaient au rythme effréné des cadavres qui chutaient.

Puis, il s'arrêta. Face à lui, Tenshinhan. Enfin.

Chers lecteurs, Brutal rêve depuis plusieurs années d'affronter Sangoku ou Tenshinhan. Ce combat risque fort de déterminer l'avenir du monde. Si Tenshinhan gagne, le ciel est bleu mais si Brutal parvient à remporter la victoire, la ligue des mécréants prendra un avantage certain. Des questions subsistent. Que dit Lucifer à ses recrues? Pourquoi Brutal veut-il le tuer? Y parviendra-t-il? Qui va remporter le combat qui déterminera l'avenir de l'humanité? Tenshinhan ou l'héritier de Mutaïto?
Le prochain épisode répondra au moins à ces dernières questions.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#16 L'utilisateur est hors-ligne   Xandrow 

  • Gratteur
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 6 690
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 18-février 08
  • Sexe :Non spécifié

Posté 04 avril 2008 - 20:37

Pas mal, même si moins d'humour, l'histoire est bien écrite (par contre j'ai eu du mal avec les noms mais c'est normal je retiens jamais ces sgni@'*é de noms^^)

Bravo ;)
0

#17 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 04 avril 2008 - 23:34

Citation

Georges Santayana disait en 1905 "Ne pas se rappeler son passé, c'est être condamné à le répéter".

Lol, le nombre de fois où j'tai piqué cette phrase... Je l'ai déjà utilisé deux fois en histoire-géo pour des conclusions. (J'ai eu 18 d'ailleurs ;))
Celle de Nietzche sur la justice aussi d'ailleurs.

Citation

Piccolo : "Bah t'es rien, t'es un gugusse. Je vais même te laisser la vie sauve à toi et à ces quatre pipi-au-lit qui t'accompagnent".

J'aime ce style cruel et méprisant. ;)
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#18 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 05 avril 2008 - 14:20

J'admets : il y a eu moins d'humour. Le prochain n'en aura pas plus mais sera essentiel dans l'histoire si je ne le rate pas. Il révélera le plan de Lucifer et sa clique en tout cas.

En revanche, il sera un peu plus long à venir. Je dois préparer un exposé pour un colloque dans deux semaines.

En attendant, je vous file la "photo" de Brutal.

Alors, c'est pas compliqué :

http://www.nanarland.com/Chroniques/karate...k_MaxThayer.jpg (le mec de droite même si les habits correspondent pas).
http://www.nanarland.com/Chroniques/karate...r2/jaquette.jpg (le mec de gauche)
http://www.nanarland.com/Chroniques/karate...r2/ktiger26.jpg
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#19 L'utilisateur est hors-ligne   MisterSpeedy 

  • Posteur Junior
  • Groupe : Membres
  • Messages : 104
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 28-décembre 07

Posté 06 avril 2008 - 12:02

Merci Ares, c'est (très) bien écrit, rigolo et ça détend. ;)

Je file lire l'épisode 4 héhé.
0

#20 L'utilisateur est hors-ligne   MisterSpeedy 

  • Posteur Junior
  • Groupe : Membres
  • Messages : 104
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 28-décembre 07

Posté 11 avril 2008 - 22:26

Je réussis enfin à répondre au sujet, soucis de connexion sur eurovore on dirait ?

Très bien l'épisode 4 ! Mais tu m'as faché. 'Where is my mind' c'est des Pixies, pas de Placebo!! A moins que ça ne soit fait exprès ;)

Edit : après recherche, Placebo a en fait repris la chanson.
0

  • 9 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • Dernière »


Réponse rapide

  

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)