Eurovore: Tout le poids du monde - Eurovore

Aller au contenu

  • 9 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »

Tout le poids du monde (une petite fanfic sur DB)

#21 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 11 avril 2008 - 22:35

Et il s'agit d'ailleurs de la "musique de fin" des 4400 où l'on voit l'immenssissime Jordan Collier faire un speech magnifique devant l'hôtel de ville de Seattle.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#22 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 14 avril 2008 - 16:10

Voir le messageStalker, le vendredi 11 avril 2008 à 23:35, dit :

Et il s'agit d'ailleurs de la "musique de fin" des 4400 où l'on voit l'immenssissime Jordan Collier faire un speech magnifique devant l'hôtel de ville de Seattle.

Ah les 4400, ça me manque...
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#23 L'utilisateur est hors-ligne   Xav 

  • Posteur Junior
  • Groupe : Membres
  • Messages : 64
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 05-janvier 08

Posté 24 avril 2008 - 11:48

J'ai bien aimé l'histoire ^^

On aura quand la suite ?
0

#24 L'utilisateur est hors-ligne   unix 

  • Posteur Expérimenté
  • Groupe : Membres
  • Messages : 905
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 30-janvier 08
  • Sexe :Homme
  • Intérêts :Internet, ping pong, musique, foot ect.....

Posté 24 avril 2008 - 18:11

J'ai hate de voir la suite.
0

#25 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 25 avril 2008 - 22:34

Prochainement. Je n'ai pas pu continuer pendant un certain temps. Et, j'ai pas envie d'improviser n'imp au niveau du prochain épisode qui est très important pour moi.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#26 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 02 mai 2008 - 19:47

Le prochain épisode sort dimanche. N'hésitez pas à relire les quatre premiers. (de l'art de savoir vendre).
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#27 L'utilisateur est hors-ligne   Xav 

  • Posteur Junior
  • Groupe : Membres
  • Messages : 64
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 05-janvier 08

Posté 02 mai 2008 - 20:51

Ah, génial, j'attends avec impatience :arrow:
0

#28 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 02 mai 2008 - 20:58

Bien :arrow:

J'espère que tu ne feras pas dans la dentelle, et que sournoiserie, méchanceté et persectution seront au rendez-vous... que la méchanceté écrasera toute forme de gentillesse, qu'elle enfermera les restes dans une cave et lui conchiera dessus.
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#29 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 04 mai 2008 - 17:10

Résumé : Quatre ans après la victoire de Sangoku au 23° tournoi des arts martiaux, huit êtres extrêmement forts (Sendantilc, Emeraude, Le roi des rats, le Vautour, Brutal, Dracula, Bill et Storm) ont été menés par Lucifer à attaquer le temple du ciel. Les gardiens de ce temple (Atlas, Hypérion, Japet, Coeos, Crios, Cronos et Ocean) ont pour mission de porter le ciel pour éviter qu'il ne s'écrase sur la Terre et anéantisse l'humanité.
Coeos est mort. Atlas est dans le coma. Bill et Storm sont morts. Atlas réussit à prévenir Dieu avant de sombrer. Ce dernier semble peu concerné mais devant l'insistance de Popo finit par demander l'aide de Sangoku et de ses amis.
Sangoku a eu une vie dissipée et malsaine durant 4 ans comme s'il avait été victime d'un sort par un puissant sorcier.
Piccolo a été manipulé pendant 4 ans par Lucifer suite aux sortilèges du terrible Vautour. Le démon vert a été conditionné pour tuer Sangoku et servir Lucifer par reconnaissance.
Les Titans survivants portent le ciel mais ne tiendront pas plus de 12h.
L'avenir de l'humanité semble compromis.
Toutefois, contre toute attente, Sangoku a retrouvé sa forme la meilleure grâce à Maître Karin. Qui plus est, Piccolo et les deux démons qu'il a générés, Charybde et Scylla, décident de se battre aux côtés de notre ami. A moins que ça ne soit une ruse...
Pendant ce temps, Brutal, l'héritier de Mutaïto, ancien élève de Tortue Géniale, de Sangohan, de Gyumao, du maître des grues, de Taopaïpaï et de Karin attaque une ville avec ses soldats quand il se retrouve nez à nez avec Tenshinhan ; qui a, lui aussi, été entraîné par les deux plus grand maîtres des arts martiaux.
Le combat promet. Qui va le remporter?



Episode 05 : La Mort

Le matin de l'attaque du temple céleste.
Une petite prairie. Une petite maison dans cette prairie. Il fait beau. Les oiseaux chantent. Tenshinhan sort de la maison. Il porte un costard et une cravate. Des chaussures noires parfaitement cirées. Une valise dans sa main droite. Comme tous les matins vers 6-7h, Tenshinhan part travailler. Comme tous les matins, il va réveiller les braves gens qui veulent dormir à 8h du matin plutôt que de se faire emmerder par un VRP qui tente de refourguer un maximum d'encyclopédies universalis.

Comme tous les matins, Tenshinhan va ruiner de pauvres gens pour se payer la dernière télé plasma à la mode. Tenshinhan n'est un héros que dans le combat, pas dans la vie où il a la lâcheté de n'attaquer que ceux qui sont plus faibles que lui.

Alors qu'il descend de sa dernière voiture en-dessous d'un HLM, prêt à dépouiller des innocents, Tenshinhan est contacté par Dieu et Popo.

Dieu : "Tenshinhan, la Terre a besoin de toi. Tu es là?"
Tenshinhan : "Veuillez m'excuser Dieu mais je suis au travail. Rappelez-moi quand j'aurai vendu une centaine de ces encyclopédies. J'ai une bonne commission et je dois rembourser le prêt que j'ai contracté pour acheter toute la collection de DVDs des séries AB production que m'a refourguée un VRP venu m'emmerder le dimanche de bon matin. Bonne journée."

Tenshinhan coupe la conversation. Dieu est sur le point de s'énerver mais à nouveau, Popo le tempère. Le serviteur de Dieu contacte l'homme aux trois yeux verts.

Popo : "Tenshinhan, si tu ne nous aides pas, tu ne pourras plus jamais voir la télévision, voir des DVDs, jouer à des jeux vidéos ou même lire des romans..."
Tenshinhan : "Quoi? Si je ne vous aide pas, je ne pourrai plus jamais voir la télévision, voir des DVDs ni même jouer à des jeux vidéos?!!!!"
Popo : "Ou même lire des essais..."
Tenshinan : "Ou même lire Pachie-Marre?! Quelle horreur!"
Popo : "Ou même lire des poésies..."
Tenshinhan : "Ou même lire Playboy?!! Quelle horreur!"
Popo : "...."
Tenshinhan : "Racontez-moi tout. Si la Terre a besoin de moi, en courant j'y vais!"

Et Popo lui raconte toute l'histoire. Après cela, le vainqueur du 22° tournoi des arts martiaux accepte la mission.

Tenshinhan : "Je vais tuer Lucifer, aucun problème."
Dieu : "Si, problème. Il est plus fort que toi. J'ai une mission plus adaptée pour toi. Tu vas combattre l'un de ses généraux : Brutal."

Dieu dit à Tenshinhan où trouver Brutal. L'élève de Tsuru, l'ancien enfant épargné par Taopaïpaï alors que Brutal allait le tuer va de nouveau rencontrer l'héritier de Mutaïto. D'abord, il rentre chez lui en utilisant la danse de l'air. A peine arrivé retire-t-il son costume pour redevenir l'homme qu'il est vraiment. Il reprend ses habits sports. Et il fonce à grande vitesse en direction de la ville que lui a indiquée Dieu.

Il y voit une ville en ruine assaillie de dizaines de soldats. Il n'intervient toutefois pas. Il n'y a aucun survivant. Les habitants qui ne sont pas morts se sont déjà enfuis. Les soldats ne font que détruire des bâtiments, des objets, rien qui n'ait de vraie valeur.

Le Tenshinhan en guerre est différent du Tenshinhan en pleine routine.

Il entendit de nouveaux hurlements et se rendit à la zone d'où provenait les cris. Il vit des dizaines d'hommes chuter sous les morsures des balles de la mitrailleuse d'un grand homme baraqué portant un catogan huileux et suivit de deux soldats tenant les munitions de la mitrailleuse.

Les regards des deux hommes se croisent. Brutal cesse le tir.

Brutal laisse la mitrailleuse à Lar et Bin. Il s'avance vers Tenshinhan.

Brutal : "Salut."
Tenshinhan : "Salut."
Brutal : "Moi, c'est Brutal."
Tenshinahn : "Je sais. Moi, c'est Tenshinhan".
Brutal : "Je sais. Tu as gagné le 22° tournoi des arts martiaux."
Tenshinhan : "J'ai participé à la demi-finale du 23° aussi."
Brutal : "J'ai remporté le 24° et je suis arrivé en finale du 19°."
Tenshinhan : "Tant mieux pour toi. Mais je te préviens, il n'y a aucune comparaison entre nous. J'ai été entraîné par les meilleurs."
Brutal : "Tsuru, Taopaïpaï et Karin?"
Tenshinhan : "Tu es l'un de mes fans à ce que je vois. Si tu promets d'être gentil tout plein, je te ferai un autographe. Allez abandonne t'as aucune chance."
Brutal : "Tu as sans doute raison. Mais me permets-tu de tenter ma chance?"
Tenshinhan : "Si t'y tiens mon grand".

Brutal se met en garde. Tenshinhan reste droit comme un piquet, sûr de lui. Puis, il se déplace à grande vitesse vers Brutal et lui assène une dizaine de coups de poings dans les côtes. Il appuie ensuite son assaut d'un coup de tibia dans le nez du costaud qui se retrouve fesses à terre quatre mètres plus loin.

Tenshinhan : "Ca fait mal hein?"

Brutal se relève. Il sort un linge blanc et plein de poussières de son catogan.

Tenshinhan : "J'en ai un plus propre pour essuyer tes larmes".

Brutal se mouche. On voit un liquide gluant et vert dans son linge, qu'il remet dans sa poche. Il renâcle puis recrache par terre. On peut y distinguer deux trois gouttes de sang.

Tenshinhan : "Et oui. Ce sont des choses qui arrivent."

Brutal reprend son fusil à pompe, le pompe et tire sur Tenshinhan qui rattrape les cartouches à main nue.

Toujours aussi triomphant et sûr de lui, Tenshinhan : "Tu me prends pour qui là?"

Brutal : "Moi aussi j'étais comme ça avant. Physiquement, t'as l'air pas mauvais. Mais tu as un mauvais état d'esprit. Même si nous étions égaux physiquement, tu perdrais car nos ego ne sont pas égaux."

Brutal fonce sur Tenshinhan avec son fusil à pompe et lui écrase le nez avec la crosse de son arme. Il lui envoie ensuite un crochet du gauche dans l'estomac et il lui jette le coude dans le visage dans un mouvement ascendant très rapide. Une dent sort de la bouche de Tenshinhan de même que quatre ou cinq caillots de sang.

Tenshinhan est à terre. Il se tient le visage. Il se relève difficilement.

Tenshinhan : "Ok ok. T'es rapide et costaud. Mais sans ton ar.."

Brutal jette son arme. Brutal : "Tu disais petiot?"

Les deux combattants se mettent en garde. Ils se jettent l'un sur l'autre et font pleuvoir une centaine de coups de poings et de pieds sur l'adversaire par seconde. Chacun esquive parfaitement les coups de l'autre. Ils ne se départageront pas de cette manière semble-t-il.

Ils retournent dans leur coins respectifs.

Tenshinhan : "Tu es incroyable. Je dois le dire. Mais tu vas perdre. J'aimerais continuer à me battre ainsi mais je me dois de gagner. Désolé."

Il pose ses mais sur ses yeux et utilise la technique du taïyoken consistant à reproduire la lumière du Soleil pour aveugler l'adversaire. Tenshinhan court vers Brutal afin de l'assommer d'un coup mais il est stoppé par une piqûre affreuse lui transperçant le poumon droit.

La lumière se dissipe. On voit un jet de lumière jaillissant de l'index droit de Brutal. Tenshinhan est à terre. Il renâcle et tousse. Puis, se relève.

Tenshinhan : "Je rêve ou quoi? C'était le dodompa."
Brutal : "Tu penses être le seul élève de Tsuru et Taopaïpaï?"
Tenshinhan : "T'es qui merde?"
Brutal : "Je te le dirai si tu me bats"
Tenshinhan : "Tu m'as surpris. Tu maîtrises donc quelques techniques spéciales..."

Tenshinhan concentre son énergie entre ses mains et lance un Kamehameha vers son adversaire qui réplique avec un Kamehameha de puissance équivalente.

Brutal : "Tu penses être le seul élève de Tortue Géniale?"
Tenshinhan : "....."
Brutal : "Rien ne marche hein?"
Tenshinhan : "Fort bien. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot."

Tenshinhan se concentre et utilise le shiyoken, la technique qu'il avait utilisée contre Sangoku lors du 22° tournoi des arts martiaux. Si Sangoku n'avait pas copié la technique huit mains du roi Tschapah et s'il n'avait pas une queue de singe, le shiyoken l'aurait vaincu.

Tenshinhan a maintenant quatre bras au lieu de deux. Il fonce sur son adversaire. Brutal pare les coups et parvient à échapper à tous les coups. Tenshinhan intensifie les assauts. Là, Brutal est dépassé et doit reculer.

Ce n'est que pour mieux sauter : il replonge dans le combat. Il essuie une dizaine de coups de poing mais arrive à envoyer son pied droit, solidement attaché dans sa ranger en plein dans le sternum de Tenshinhan.

Le sternum se rompt et Tenshinhan tombe à terre. Il tente de se relever mais vomit du sang. Sa respiration devient plus dure. Quand il inspire, du sang entre dans ses poumons ce qui les brûle. Il risque fort de mourir noyé dans son sang, dans son vomi. Il le sait.

Tenshinhan rétracte ses deux bras supplémentaires. Il utilise la danse de l'air pour être à plusieurs mètres de hauteur. Il est dix mètres au-dessus de Brutal. Il concentre toute son énergie dans ses mains et lance le kikoho même s'il pense que cette attaque lui sera fatale.

Brutal forme un triangle avec ses mains, vise le kikoho de Tenshinhan, concentre son énergie dans ses mains et lance lui aussi un kikoho qui irradie le ciel comme le kikoho descendant.

Les deux rayons d'énergie se rencontrent et forment une boule instable de feu, de lumière, d'énergie. Des arcs électriques, des explosions de feu tournent autour de cette boule, pareille à un Soleil miniature.

Brutal : "Le maître des grues t'a appris le kikoho? Ca m'épate. Il ne devait plus l'enseigner. Mais n'oublie pas que j'ai été son élève bien avant toi. Et Mutenroshi aussi m'a entraîné. Dis, tu sais ce qu'il se passe quand deux kikoho se rencontrent?"
Tenshinhan : "Je ne pensais pas que cette situation pouvait se produire un jour."
Brutal : "Je vais te le dire mon bonhomme. Cette boule de feu que tu vois cessera de grandir à un moment. Seule sa masse volumique augmentera. Alors, soit elle deviendra un trou noir qui avalera ensuite la planète entière soit l'un de nous deux arrivera à la projeter sur l'autre ce qui le tuera inexorablement."
Tenshinhan : "Alors dis-moi qui tu es maintenant. Tu vas mourir bientôt et tu n'auras pas le temps d'y répondre".
Brutal : "Si tu le souhaites. Je suis Brutal. J'ai été formé par Mutenroshi, Tsuru, Sangohan, Gyumao, Taopaïpaï. Puis, j'ai été banni de l'école par le maître des tortues. Mais le maître des grues et son frère m'ont suivi pour continuer à me former."
Tenshinhan : "C'est à cause de toi que les deux anciens amis se sont déchirés?"
Brutal : "Exact. Par la suite, j'ai quitté l'enseignement de tes professeurs."
Tenshinhan : "Pour quelle raison?"
Brutal : "Divergence d'opinion. Nous avions tué tout le monde dans un dojo. Deux enfants de dix ans sont entrés. Je voulais les tuer mais eux ne voulaient pas."
Tenshinhan : "A quoi ressemblaient ces deux enfants?"
Brutal : "Il s'agissait de toi et Chaozu."
Tenshinhan : "N'espère plus la moindre retenue de ma part".

L'énergie sortant du triangle formé par les mains de Tenshinhan s'intensifie et la boule descend rapidement vers le mercenaire de la ligue des mécréants.

Brutal : "Ne te fatigue pas, j'en ai encore beaucoup sous la pédale."

Brutal pousse une onomatopée d'effort : "AAAAAaaaaayaaaaaaaahhhhh"

La boule de feu est stoppée puis repoussée et file maintenant droit sur l'envoyé de Dieu.

Tenshinhan est épuisé et aux bords de la mort. Il arrive quand même à faire un kikoha dans le ciel pour échapper de peu à la boule de feu anéantissante. Les éruptions de feu l'attrapent malheureusement dans leurs griffes si bien que Tenshinhan plonge contre la surface irradiante et brûlante de la boule qui a vite fait d'assécher Tenshinhan comme s'il subissait une combustion spontanée.

Il retombe ensuite à terre. Il ne saigne pas. Son sang ne coule presque plus puisqu'il a coagulé puis durcit. Son visage n'a plus grand chose d'humain. Une odeur nauséabonde de bidoche grillée se dégage de son corps agonisant. Sa peau n'est plus que cloques gonflantes dont certaines se gonflent puis explosent libérant du pu et des caillots de sang.

Brutal reprend son fusil à pompe. Il plante un nouveau cigare dans sa bouche et se met à le mâchouiller. Il tient son fusil à deux mains et derrière sa nuque.

Il se rapproche lentement de la future dépouille du numéro deux ou trois du clan de Dieu. Son bras gauche lâche le fusil à pompe. Il redresse le bras et pose le canon du fusil dans la bouche de Tenshinhan.

Brutal : "Inutile que tu souffres plus petit."
Tenshinhan : "Pi...Pitié.."
Brutal : "C'est ce que je fais. Essaye d'arrêter les balles cette fois."

Brutal tire. Les balles explosent le crâne et le cerveau de Tenshinhan. Des bouts de ses os crâniens et de son cerveau sont expulsés à plusieurs mètres. Le pantalon de Brutal est totalement souillé de sang.

Brutal : "Repose en paix gamin."

Le général de l'armée noire retourne auprès de Lar et Bin. Il entend alors un bruit qui l'intrigue, comme un liquide qui coule. Il se retourne et voit le roi des rats, un autre membre de la ligue des mécréants en train d'uriner sur le cadavre de Tenshinhan ; plus précisément, dans la bouche (ou du moins ce qu'il en reste) de celui-ci.

Brutal : "Tu fais quoi là?"
Le roi des rats : "Je lui pisse dans la bouche."
Brutal : "Tu te fous de ma gueule?"

Brutal court vers le roi des rats malgré l'odeur d'égout de ce dernier.

Brutal : "T'arrêtes ça. Il a eu les mêmes maîtres que moi. Personne n'a le droit de le tuer à part moi. Et lui pisser dessus encore moins."
Le roi des rats : "Tu vas pas chier une pendule pour deux-trois gouttes."

Brutal pose son fusil à pompe contre le crâne du psychotique : "Et toi, pour deux trois balles dans la gueule?"

Le roi des rats s'arrête de pisser, range le matériel et termine ça dans son pantalon.

Brutal : "Voilà qui est plus sage mais j'aime pas du tout tes manières."

Brutal lui envoie un coup de poing gauche sur le menton. Le roi des rats vacille mais ne tombe pas.

Le roi des rats : "Ca, ça va pas se passer comme ça mon gars. Je vous appelle. Les rats!!!!!!!!!"

Des milliers de rats sortent de nul part. Brutal sort une grenade de sa poche, la dégoupille et la lance en plein chez les rats. La grenade explose et cent ou deux cents rats périssent.

Le roi des rats : "Nooon"

L'homme se dirige vers Brutal et lui lance un coup très violent au visage. Brutal l'évite sans la moindre difficulté, lui envoie un taquet sur le genou, un coup de tête dans la nuque et le roi des rats est à terre en 10s.

Brutal : "Tu es sur mon territoire pouilleux. Si tu veux pas crever, dégage."
Le roi des rats : "Promis, je vais partir."

Le roi des rats se relève et part.

Brutal se rend auprès du cadavre de Tenshinhan. Il se met à genou à ses côtés : "Je m'excuse que tu aies été ainsi mal mené. Je te vengerai une fois que le ciel se sera écrasé sur la Terre.

Contre toute attente, Tenshinhan arrive à parler. Le goût de l'urine faisandé du roi des rats l'a réveillé. Il parvient à balbutier : "Pourquoi veux-tu que le ciel s'écrase sur la Terre? Si tu fais ça, tu vas mourir toi aussi."

Brutal : "Tu es encore en vie?!"
Tenshinhan : "Nan, je fais semblant."

Brutal sort un senzu de sa poche et le donne à croquer à Tenshinhan. Comme l'ancien champion est trop faible pour croquer seul, l'actuel champion lui fait faire les mouvements de mastication en bougeant sa mâchoire inférieure.

Tenshinhan est sur pied. Il se relève puis crache l'urine du roi des rats : "je vais tuer ce roi des rats de merde mais avant.."

Brutal : "Avant, rien du tout. Tu es mort. Maintenant, c'est ta nouvelle vie, oublie le passé. Je t'ai donné ce senzu pour que tu travailles avec moi."
Tenshinhan : "Genre, je vais porter tes munitions?"
Brutal : "Non, toi tu es mon égal ou presque".
Tenshinhan : "Tu crois que je vais t'aider à éteindre toute forme de vie? Tu te trompes."
Brutal : "Mais que racontes-tu?"
Tenshinhan : "Et d'abord, d'où vient ce senzu?"
Brutal : "Karin me l'a donné. Pourquoi suis-je aussi fort selon toi?"
Tenshinhan : "Tu as massacré ma famille. Tu vas mourir."
Brutal : "Tu ne le peux pas. Tu as déjà essayé et tu étais trop faible. Je te laisse une chance de vivre. Soit tu acceptes et tu seras traité comme mon égal et même Lucifer te respectera soit je te tue sur le champ et tu sais que je le peux."
Tenshinhan : "Je préfère mourir que d'anéantir l'espèce humaine."
Brutal : "Tu crois vraiment que je veux détruire l'espèce humaine?"
Tenshinhan : "Aux dernières nouvelles, toi et les autres voulez faire tomber le ciel sur la Terre ce qui tuera tous les hommes."
Brutal : "Ah ah ah ah. N'importe quoi."

Tenshinhan serre les poings et s'apprête à rentrer dans le lard du patron de Lar et Bin. D'un geste de la main apaisant, Brutal le stoppe : "Tout doux mon garçon. Je crois qu'on t'a un peu abusé".

Brutal : "Qui t'a dit qu'on voulait faire tomber le ciel sur la Terre?"
Tenshinhan : "Dieu et son serviteur Mister Popo."
Brutal : "Et, le ciel, c'est quoi pour toi?"
Tenshinhan : "C'est l'air qui entoure notre planète."
Brutal : "Et comment veux-tu faire tomber un truc pareil? Soit pas trop con. Le ciel n'est qu'une ligne fixée aléatoirement à une certaine hauteur et qui n'a aucune légitimité géophysique. On ne peut pas faire tomber ça."
Tenshinhan : "Me prends pas pour une bille. Vous avez attaqué le temple céleste pour vaincre ceux qui portaient le ciel."
Brutal : "Tu ne m'as pas l'air bien familier avec la notion de gaz et d'attraction gravitationnelle toi."
Tenshinhan : "Je me suis battu pour rien?"
Brutal : "Non, je te rassure. Le temple céleste, Atlas, Coeos, Crios, Hypérion, Japet, Océan et Cronos ne sont pas inutiles et ne l'ont jamais étés. Dieu, Popo et Karin non plus. Ni toi."
Tenshinhan : "Je ne comprends plus rien."
Brutal : "Tu t'es battu pour l'homéostasie du système."
Tenshinhan : "Gnéééé?"
Brutal : "Ok... C'est pas gagné. Tu t'es battu pour conserver l'actuel système de valeurs, de règles et d'injustices."
Tenshinhan : "Non, attend. Quel rapport avec le ciel?"
Brutal : "Bon bon bon. Je vais tout t'expliquer. Tu aviseras après Tenshin. Ne m'interromps pas s'il te plaît."

Brutal enchaîne une tirade : "Le ciel correspond à l'atmosphère terrestre. Ca, c'est l'acceptation première du terme. Mais ici, il faut l'entendre comme un symbole, comme un concept abstrait pour désigner un couvercle omniprésent protégeant le monde ou plutôt ce monde. Atlas ne soutient pas le ciel. Le ciel tient tout seul. Atlas utilise sa force pour maintenir l'énergie potentielle de la clé de voûte du monde à son maximum."

A ces mots, le visage de Tenshinhan semble tout ce qu'il y a de plus dubitatif. Brutal fait un effort de pédagogie.

"Reprenons. La société n'est pas naturelle. La nature pousse les meilleurs à dévorer les faibles, pas à les manger. L'état normal d'une espèce est le combat. Aucun sentiment d'appartenance à une espèce. Aucune solidarité. Ils s'entre-tuent. L'ensemble des hommes et des femmes n'échappe pas à cette règle. Un jour, certains hommes, parmi les meilleurs combattants ont renversé la nature et se sont mis en tête de lutter contre l'entropie. Ils ont gagné. Ils ont créé un artefact qu'ils ont nommé ciel. Ce dernier assure l'atténuation de l'agressivité entre les hommes et le remplace par le sentiment d'appartenance à une espèce, par une solidarité anti-naturelle, anti-entropique. Toute la façon dont la société humaine évolue en ce bas-monde est dictée par l'artefact. Voilà ce qu'est l'humanité. Une anomalie de la nature que l'entropie pousse à remettre à zéro. Et ce ciel est protégé dans le temple céleste où les gardiens y insufflent de l'énergie afin de le maintenir en état de bon fonctionnement."

Tenshinhan commence enfin à comprendre et il l'interrompt : "Attends, tu ne veux pas tuer les hommes mais les renvoyer à leur état naturel pour qu'ils s'entre-tuent? C'est ça le but de Lucifer et des siens?"

Brutal : "Ce n'est pas mon but ultime. Laisse moi continuer. Je vais te poser une question. Te bats-tu pour l'humanité? Te bats-tu pour les hommes? Ou te bats-tu pour toi-même? Que ce soit pour des plaisirs bassement matériels ou pour ton honneur?"

Tenshinhan baisse la tête car effectivement, c'est l'égoïsme qui le guide, non content de lui avoir fait perdre son combat.

Brutal : "Je le savais. L'artefact est responsable de cet égoïsme. Ceux qui le maintiennent en résonance sont ceux qui l'ont programmé et ils ne l'ont pas fait dans l'optique d'établir une quelconque justice invariante dans le temps. Ils ne le changeront jamais car cette situation d'égoïsme leur permet de dominer toute l'humanité. Ils ont toujours cru que la somme des biens personnels définissait le bien commun. Observe le monde et vois sa déliquescence. Cette humanité n'est qu'égoïsme. Comment une société peut elle être bonne si le contrat tacite qui lie chacun de ses membres à la communauté nie la communauté. Comment une société peut elle être bonne si chacun de ses membres ne cherche qu'à profiter abusivement de la communauté? La plupart de ces profiteurs ne survivraient pas sans la communauté mais ils ne cherchent qu'à la vider de sa substantifique moelle. Peut-être es-tu l'un d'entre eux. Le pire n'est pas tant l'injustice de ce monde mais la tolérance, l'acceptation et parfois l'adéquation à cette injustice. Certes, les plus faibles la tolèrent mal. Mais quel crédit donner à ceux qui refusent l'exploitation quand ils n'ont de toutes façons personne à exploiter et ne sont eux-mêmes que des esclaves exploités? Rien ne dit qu'ils ne feraient pas la même chose que leurs exploiteurs s'ils le pouvaient. D'autres aussi se plaignent mais leur lâcheté les pousse à asservir ceux qu'ils peuvent asservir. C'est la lâcheté qui les asservit tous. Je crois pour ma part que le courage pour un fort n'est pas de vaincre mais de se battre contre l'esprit même du combat. Voilà en quoi tu as toujours été faible. Je l'étais avant moi aussi. Mais aujourd'hui, je me vois comme le meilleur défenseur des hommes. La défense des hommes passe par la destruction de l'humanité. Puis par sa reconstruction. Je veux être la mort et la renaissance de l'humanité. Une humanité qui serait juste et pas juste un vague accord injuste."

Tenshinhan : "Mais la guerre engendrée par la destruction du ciel va causer beaucoup de morts, non? Et pourquoi tuer des hommes?"
Brutal : "Oui. Il faudra passer par une dictature du chaos, puis par une dictature des forts avant. C'est la faiblesse et la lâcheté qui ont engendré l'injustice inhérente à cette société pourrie jusqu'à l'os. Cette guerre fera office de purge à la faiblesse. Voilà ce que j'essaye de faire. Chacun de nous sept vise un but ultime différent mais il y a convergence du moyen. Le chaos est nécessaire."
Tenshinhan : "Ca ne te dérange pas plus que ça de tuer des hommes? Tu te prends pour Dieu?"
Brutal : "Beaucoup seront sacrifiés d'ici une dizaine d'heures, certes. Mais d'ici plusieurs siècles, la société parfaite rendra hommage à tous ces innocents faibles et lâches. D'un point de vue arithmétique, j'aurai sauvé plus de vies que je n'en aurai prises. Ne l'oublie jamais. Chaque décision que l'on prend a des répercussions et à chaque instant, en modifiant le monde, la société, la vie, on joue à Dieu. Chacun de nous est une part de Dieu. Et je ne parle pas de celui qui habite au-dessus de la tour Karin. Il n'est pas un dieu, juste un protecteur de la Terre ou plutôt de l'homéostasie du système."
Tenshinhan : "Donc, tu ne prends pas de plaisir particulier à tuer ces gens?"
Brutal : "Bien sûr que si. C'est ma nature, c'est ta nature. D'où vient la combativité des pratiquants d'arts martiaux sinon de la violence, certes canalisée dans un but noble mais non moins violence?"
Tenshinhan : "Comment veux-tu qu'une société puisse être bonne si elle est fondée par des gens naturellement mauvais comme toi et moi? Comment veux-tu qu'elle soit bonne si, tapie dans l'ombre et dans la nuit, la violence, l'agressivité guette toujours ; prête à détruire toute forme de paix, prête à retourner au chaos ou pire à l'égoïsme?"
Brutal : "Ai-je dit que je voulais fonder une telle société? Non. Je veux juste mettre en oeuvre les moyens pour que rien n'empêche sa fondation. Je veux anéantir tous les ennemis de la justice. Tous les ennemis. Et je sais bien que je suis l'un d'eux."
Tenshinhan : "Tu es en train de me dire que lorsque le chaos régnera par la faute de Lucifer et sa clique dont toi, tu combattras chacun d'eux pour détruire le désordre, la faiblesse et la violence puis tu te sacrifieras afin que les survivants puissent fonder une société parfaite et ordonnée?"
Brutal : "Tu as tout compris."
Tenshinhan : "Non, pas tout. Je n'ai pas compris comment tu peux d'un côté te juger comme n'étant pas bon et d'un autre côté penser être le meilleur juge de ceux qui sont bons (c'est-à-dire ceux qui doivent survivre)."
Brutal : "Ce qui est bien ou mal répond à des critères objectifs indépendants du sentiment ou de la psyché de l'observateur. Même si j'ai le mal en moi dans une proportion supérieure à la moyenne, je sais distinguer le bien du mal."
Tenshinhan : "Pourquoi veux-tu faire ça?"
Brutal : "Je ne supporte plus de vivre dans cette injustice ambiante. Je préfère mourir. Mourir en sachant que j'ai tué cette injustice bien sûr."
Tenshinhan : "Entendu."

Brutal recule, se craque les articulations des doigts. Il change la place de son cigare pour le mettre à l'autre coin de la bouche. Il le remâchouille.

Brutal : "Je suppose que tu refuses de marcher avec moi. Avant d'arriver à cet état d'esprit, j'ai été longtemps un défenseur de mes intérêts et donc de l'homéostasie du système. En garde!!!"
Tenshinhan : "Non. Je marche avec toi."

Brutal relâche sa garde, se rapproche de Tenshinhan, pose sa main droite sur son épaule gauche et lui dit : "content de l'apprendre, avec toi, on sauvera le monde."

Chers lecteurs, les intentions de la ligue des mécréants sont bien plus compliquées qu'il n'y paraissait au début. Tenshinhan, qui était la deuxième pièce maîtresse de Dieu a trahi. Il a rejoint Brutal dans sa mission pour l'avènement d'un monde juste. Brutal et Tenshinhan arriveront-ils à sauver le monde? Quels sont les buts des autres "mécréants"? Nous le verrons dans les épisodes suivants.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#30 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 04 mai 2008 - 17:11

(Désolé du double post. J'ai actualisé après un problème de serveur.)
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#31 L'utilisateur est hors-ligne   dunezoner 

  • Posteur Expérimenté
  • Groupe : Membres
  • Messages : 582
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 04-avril 08

Posté 05 mai 2008 - 15:46

Là, j'ai enfin pris le temps de lire...

La qualité est assez inégale, mais quel formidable boulot dans l'ensemble ! ;)

Certains passages m'ont particulièrement plu. J'ai un peu décroché sur l'épisode 4, par contre... mais on retrouve certains thèmes qui te sont chers, visiblement, et c'est assez drôle dans l'ensemble. ;)

Vivement la suite ! :arrow:
Image IPB
0

#32 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 05 mai 2008 - 16:00

Le 4?

Tu veux dire le 3 non?

Parce que pour le coup, il est celui qui me plaît le moins. Trop compliqué.

Mais je dois avouer que ça diverge carrément de Dragon Ball surtout dans le 4 quand le héros est encore absent. Mais bon, je ne crois pas au héros. Et je n'arrive pas à écrire un truc où il y a un héros.

Sinon, les thèmes en question, j'arrive pas à les voir vu que je suis plongé dedans. Ya évidemment le communisme, la nature, la religion, la scatophilie...
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#33 L'utilisateur est hors-ligne   MisterSpeedy 

  • Posteur Junior
  • Groupe : Membres
  • Messages : 104
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 28-décembre 07

Posté 07 mai 2008 - 14:39

J'ai beaucoup aimé le dernier épisode. ;)

Vivement la suite :arrow:
0

#34 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 07 mai 2008 - 15:15

Citation

Des milliers de rats sortent de nul part. Brutal sort une grenade de sa poche, la dégoupille et la lance en plein chez les rats. La grenade explose et cent ou deux cents rats périssent.

Le roi des rats : "Nooon"

Citation

Popo : "Tenshinhan, si tu ne nous aides pas, tu ne pourras plus jamais voir la télévision, voir des DVDs, jouer à des jeux vidéos ou même lire des romans..."
Tenshinhan : "Quoi? Si je ne vous aide pas, je ne pourrai plus jamais voir la télévision, voir des DVDs ni même jouer à des jeux vidéos?!!!!"

Question humour, c'est sans aucun doute mes préférés. Joli point de vue de la part de Brutal sinon, c'est bien cette dualité, cette sorte de contradiction au sein d'une même personne. Je trouve bien de développer la psychologie de chacun des personnages, pas d'avoir des méchants pour avoir méchants et de laisser de côté leur backround, ça j'aime pas. C'est bien que tu fasse l'inverse :arrow:
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#35 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 07 mai 2008 - 22:15

La première que tu cites n'est pas vraiment censée être drôle. Je veux dire, c'est juste l'hyper-réactivité de Brutal qui aime pas se faire emmerder.

Perso, la vanne que je préfère, c'est Tenshinhan qui répond "nan, je fais semblant".

Sinon, le système des flashbacks, c'est d'inspiration lostienne. Si tu aimes les personnages bien développés et pas aussi caricaturaux qu'il n'y parait au premier abord, alors lost, c'est la perfection.

Episode 06, plus simple, plus léger ce soir.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#36 L'utilisateur est hors-ligne   Fitz 

  • Maître du post
  • Groupe : Membres
  • Messages : 1 546
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 23-janvier 08
  • Sexe :Homme

Posté 07 mai 2008 - 22:59

Tu déconne Arès c'est la meilleur...

Tu as le roi qui invoque des milliers de rats, qui croit avoir trouver LA répartie, et tu as l'autre qui décoche une grenade et... les rats sont éradiqués l'instant d'après.

Citation

Si tu aimes les personnages bien développés et pas aussi caricaturaux qu'il n'y parait au premier abord, alors lost, c'est la perfection.

Tout à fait, j'aime bien Lost d'ailleurs. Bien que cette série est également ces défauts, superpigeon l'avait souligné je crois... certains passages sont un peu capilotractée.

ps: Ca dépend des trucs, mais en l'occurrence oui, je trouve ça mieux d'avoir des personnages peu caricaturaux. =] Le coup des méchants-gentils est très bien, car il ouvre beaucoup de possibilité dans l'histoire...
Il faut posséder le chaos pour accoucher d'une étoile dansante.
0

#37 L'utilisateur est hors-ligne   dunezoner 

  • Posteur Expérimenté
  • Groupe : Membres
  • Messages : 582
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 04-avril 08

Posté 07 mai 2008 - 23:16

Voir le messageStalker, le lundi 05 mai 2008 à 17:00, dit :

Le 4?

Tu veux dire le 3 non?

Parce que pour le coup, il est celui qui me plaît le moins. Trop compliqué.

Mais je dois avouer que ça diverge carrément de Dragon Ball surtout dans le 4 quand le héros est encore absent. Mais bon, je ne crois pas au héros. Et je n'arrive pas à écrire un truc où il y a un héros.

Sinon, les thèmes en question, j'arrive pas à les voir vu que je suis plongé dedans. Ya évidemment le communisme, la nature, la religion, la scatophilie...


Non non, j'ai bien aimé le 3. Le 4 par contre... peut-être un peu d'"indigextion", ou alors un flashback plus lointain après un premier flashback (il aurait fallu peut-être un petit retour dans le présent entre deux), je sais pas, mais j'ai un peu décroché.

Sinon, au niveau du style, on voit qu'on a à faire à un habitué des dénombrements : un "lettreux" aurait eu moins le souci de l'énumération précise que toi, presqu'à chaque occasion. ;)

Bref, vivement la suite. :arrow:
Image IPB
0

#38 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 07 mai 2008 - 23:22

Bah, le 4, c'est le passé de mon chouchou alors que le 3 est un peu comme "Irréversible" au niveau du schéma narratif.

Bon, le prochain d'ici quelques heures.

Je précise d'avance pour NaBsT que c'est dans celui-ci que ton idée intervient.
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

#39 L'utilisateur est hors-ligne   dunezoner 

  • Posteur Expérimenté
  • Groupe : Membres
  • Messages : 582
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 04-avril 08

Posté 07 mai 2008 - 23:22

Voir le messagenabst, le mercredi 07 mai 2008 à 23:59, dit :

Tout à fait, j'aime bien Lost d'ailleurs. Bien que cette série ait également ses défauts, superpigeon l'avait souligné je crois... certains passages sont un peu capilotractée.


Fais gaffe, ce genre de fautes dans un texte, c'est très grave quand même ! Je me demande parfois où tu as appris l'orthographe, toi... ;)

Sur le fond, je vois mal comment reprocher quoi que ce soit au scénario de Lost, avec le peu d'informations dont nous disposons actuellement. En tous cas, pour moi, c'est LA référence ultime niveau séries.

Quand je pense qu'à cause de cette foutue grève des scénaristes, on aura une saison 4 ridiculement courte... ;)

Je recommande particulièrement les DVD Bonus des différents coffrets de chaque saison, ils sont truffés de petites séquences vraiment intéressantes, qu'il faut parfois bien chercher sur les menus, d'interviews d'acteurs, etc... Bref, que du bonheur en attendant la suite !

Le coup du "flashforward" avec Jack barbu... rien que ça, c'est énormissime ! :arrow:
Image IPB
0

#40 L'utilisateur est hors-ligne   21 

  • Maître du post
  • Groupe : Les inoubliables
  • Messages : 3 377
  • Points : 0
  • Inscrit(e) : 07-février 08

Posté 08 mai 2008 - 16:53

Résumé : Quatre ans après la victoire de Sangoku au 23° tournoi des arts martiaux, huit êtres extrêmement forts (Sendantilc, Emeraude, Le roi des rats, le Vautour, Brutal, Dracula, Bill et Storm) ont été menés par Lucifer à attaquer le temple du ciel. Les gardiens de ce temple (Atlas, Hypérion, Japet, Coeos, Crios, Cronos et Ocean) ont pour mission de porter le ciel pour éviter qu'il ne s'écrase sur la Terre et anéantisse l'humanité.
Coeos est mort. Atlas est dans le coma. Bill et Storm sont morts. Atlas réussit à prévenir Dieu avant de sombrer. Ce dernier semble peu concerné mais devant l'insistance de Popo finit par demander l'aide de Sangoku et de ses amis.
Sangoku a eu une vie dissipée et malsaine durant 4 ans comme s'il avait été victime d'un sort par un puissant sorcier.
Piccolo a été manipulé pendant 4 ans par Lucifer suite aux sortilèges du terrible Vautour. Le démon vert a été conditionné pour tuer Sangoku et servir Lucifer par reconnaissance.
Les Titans survivants portent le ciel mais ne tiendront pas plus de 12h.
L'avenir de l'humanité semble compromis.
Toutefois, contre toute attente, Sangoku a retrouvé sa forme la meilleure grâce à Maître Karin. Qui plus est, Piccolo et les deux démons qu'il a générés, Charybde et Scylla, décident de se battre aux côtés de notre ami. A moins que ça ne soit une ruse...
Pendant ce temps, Brutal, l'héritier de Mutaïto, ancien élève de Tortue Géniale, de Sangohan, de Gyumao, du maître des grues, de Taopaïpaï et de Karin attaque une ville avec ses soldats quand il se retrouve nez à nez avec Tenshinhan ; qui a, lui aussi, été entraîné par les deux plus grand maîtres des arts martiaux.
Après avoir vaincu le jeune homme, Brutal décide de lui sauver la vie, de tout lui expliquer et même de le recruter dans sa mission d'anéantir l'humanité afin de permettre l'avènement de la société parfaite.



Episode 06 : Tueuse précieuse


Le matin de l'attaque du temple céleste. Une petite île au milieu de la mer. Une maison sur cette île. C'est Kame House, l'endroit où Tortue Géniale s'est installé afin de ne pas payer d'impôts. A l'intérieur de la maison : Tortue Géniale, Krilin et Lunch. La tortue du maître est partie aux champignons.

Lunch est en train de faire le repassage pendant que Krilin et son maître regardent un épisode de "Zora la rousse". Le spectacle est ponctué des remarques sexistes des deux hommes.

Tortue Géniale : "Incroyable que Lunch ne puisse se transformer qu'en blonde ou en brune lors de ses éternuements."
Krilin : "Ouais, yen a marre d'elle."

Il s'adresse maintenant à la jeune femme : "Oooo bobonne, tu te magnes le cul de finir le repassage? Tu dois faire la bouffe après."
Lunch : "Mais enfin Krilin, je suis en retard sur le repassage car j'ai dû aller faire les courses à la nage."
Krilin : "Ca répond ça en plus? Ca veut une peignée comme l'autre fois?"
Lunch : "Non, s'to'plait"
Tortue Géniale : "Ca va pour cette fois. Bon, amène-nous voir nos bols de cacao."
Lunch : "Il n'y a pas de cacao."
Krilin : "Quoi? Mais c'est pas possible!"
Tortue Géniale : "Ca a oublié d'acheter le cacao ça en plus?"
Lunch : "Non, ya pénurie de cacao."
Tortue Géniale : "Bon, viens me masser les pieds alors."
Lunch : "Tout de suite."

Lunch passant à proximité de Krilin, ce dernier lui claque le cul et éclate de rire. Puis, il tope dans la main de son maître, fier de son élève, son digne héritier.

C'est à ce moment là que Dieu entre en communication avec eux deux, qui, comme Tenshinhan et Sangoku, font partie des plus valeureux hommes.

Dieu : "Krilin, Tortue Géniale, c'est Dieu, j'ai besoin de vous. Le monde est en danger."
Tortue Géniale : "Ooo j'en ai ras le bol de sauver le monde moi."
Krilin : "Ya pas moyen, la dernière fois, je me suis fait buter. Je veux pas mourir puceau moi."
Lunch : "A qui vous parlez tous les deux?"

Krilin offre un bouquet de phalanges à Lunch qui retombe par terre.

Krilin : "Tu l'as pas volée celle-là!"

Krilin et Tortue Géniale coupent la communication avec Dieu. Dieu laisse Popo s'adresser aux deux hommes vu qu'il semble plus doué que son patron.

Popo : "Krilin, Tortue Géniale, c'est Popo, j'ai besoin de vous. Le monde est en danger."
Krilin : "Popo?! Ca change tout alors."
Popo : "C'est vrai?"
Krilin : "Non, ça me fait une belle jambe. Quand j'en aurai deux, je pourrai me mettre en short."
Tortue Géniale : "Cassééééé"
Krilin : "La voix"
Popo : "Oooo Jean Roucas et Maxime, écoutez-moi ou retournez à Visan! Vous avez pas compris là. Si vous ne nous aidez pas, d'ici moins de 12 heures, il n'y aura plus aucune jolie femme sur Terre"
Krilin : "Quoi! Que des boudins comme Lunch?"

Lunch se met à sangloter.

Inéluctablement, Krilin s'énerve contre la jolie jeune femme : "Bon, toi, tu prends tes clics et tes clacs et tu dégages. Fous-moi le camp! J'veux pu te voir!"

Popo : "Je disais implicitement que toutes les femmes sont jolies."
Tortue Géniale : "Surtout celle de mon pays"
Popo : "Bon, vous voulez savoir ou pas?"
Krilin, le plus sérieusement du monde : "Cher Mister Popo, la femme est une fleur qui se doit d'être protégée du mal. Et je donnerai ma vie pour elles."
Tortue Géniale, tout aussi sérieusement : "J'aime et je respecte toutes les femmes et je ferai tout pour qu'il ne leur arrive rien."
Popo : "Je savais que vous étiez des gentlemen."

Popo leur raconte tout.

Tortue Géniale et Krilin, ensembles : "Pour toutes les femmes du monde, nous nous battrons!"
Popo : "Très bien. Je vais vous donner les coordonnées de l'adversaire le plus proche de vous. Il s'agit d'Emeraude."
Krilin : "Attends! Lever la main sur une femme? Jamais!"
Tortue Géniale : "Ce serait inconvenant voyons..."
Popo : "Bah faites comme vous voulez hein... Mais elle se dirigeait vers vous au moment où je vous ai contactés. Avec vos conneries, j'ai pas eu le temps de vous le dire. Elle sera là dans une minute. A vous de voir si vous voulez vivre."

Popo coupe la conversation et se tourne vers Dieu : "Ils ont si bon coeur qu'ils rechignent à se battre contre une femme. J'espère qu'ils sauront passer outre leurs principes, ma foi, fort nobles."

Krilin et Tortue Géniale sont sur le pied de guerre. Lunch entre dans le salon : "Je peux revenir?"

Krilin : "Non. Va te cacher. Tu risquerais de recevoir un mauvais coup."

La porte est alors déchiquetée par les ongles d'Emeraude, qui apparaît dans la lumière du Soleil, ses longs cheveux verts au vent. Krilin et son maître la voient, sont surpris et demandent : "C'est toi Vanessa?"

Emeraude : "Oui, c'est moi, non je n'ai pas changé."


Quatre années plus tôt. Sangoku vient de gagner le 23° tournoi des arts martiaux.
Une chambre d'hôtel. Seule la lumière des néons de la ville éclairent en partie la pièce. Un grand lit. Un fauteuil vide à côté de ce grand lit. Deux corps dans le lit. L'un est au-dessus de l'autre. Ils forment un angle droit.
La pénombre permet à peine de distinguer la forme du corps au-dessus. Deux convexités surplombées chacune d'une petite pointe.
Celui en-dessous y amène les deux concavités de ses mains.
Pendant ce temps, le corps du dessus s'agite nerveusement. Celui en-dessous suit le mouvement.

Un son masculin retentit : "Ca vient, ça vient". Cela vient du corps du dessous.

Le corps féminin tranche les deux bras de l'homme avec de longs ongles aiguisés comme des lames de rasoir.

Le corps féminin rétracte ses ongles, pose sa main droite sur le coeur de l'homme. Puis, une trompe translucide sort du visage du corps féminin et entre dans la bouche du malheureux homme. Ce dernier n'a pas le temps de geindre. Une lumière verte fluorescente remonte le long de la trompe, partant du corps masculin vers le corps féminin. Puis, plus rien. La trompe se rétracte. L'homme est vidé de toute vie.

La femme sort du lit et s'étire. Elle allume la lampe de chevet. Il s'agit d'Emeraude comme le lecteur attentif aura deviné. Elle se rhabille tranquillement.

Une voix virile interrompt sa quiétude : "Quelle vie misérable."

Emeraude : "Qui a dit ça? Qui est le tordu qu'a dit ça?"

Elle est seule dans la chambre.

La voix reprend : "Etre obligée de se faire sauter par des inconnus pour vivre. Quelle différence entre toi et une prostituée dès lors?"

De colère, Emeraude sort ses griffes et commence à déchiqueter tout ce qu'il y a dans la pièce.

La voix : "Il suffit."

Les ongles d'Emeraude se rétractent et la jolie femme ne bouge plus du tout ni ne parle. Comme elle ne contrôle plus son corps, elle tombe sous l'effet de la gravité.

La voix : "Si toutes les succubes sont comme toi, elles sont jolies mais c'est reposant quand elles se taisent."

Des arcs électriques autour du fauteuil épargné jusque là par la folie destructrice d'Emeraude. Un homme est maintenant assis sur ce fauteuil. Un homme? Non, un démon comme en témoignent ses deux petites cornes. Il s'agit même de Lucifer.

Lucifer : "Je t'ai bloquée très facilement. Si je te débloque, tu ne feras rien de stupide j'espère."
Emeraude : "huhugnmshngumf"
Lucifer : "Ah oui, je vais te rendre la parole déjà."
Emeraude : "Promis."
Lucifer : "Ca va mieux là?"

Emeraude se relève. Elle sort ses ongles et attaque Lucifer avec. Ses ongles sont brisés par un battement de sourcil du démon légendaire.

Lucifer : "Tss tss tss."
Emeraude : "Mes, mes ongles... Comment vais-je faire?"
Lucifer : "C'était ta seule vraie défense hein? Si tu m'écoutes attentivement, tu récupéreras tous tes pouvoirs et bien plus encore."
Emeraude : "Qui es-tu?"
Lucifer : "Je suis Lucifer."
Emeraude : "Pourquoi te croirais-je?"
Lucifer : "Car je pourrais te désosser afin de te le prouver."
Emeraude : "Tu veux quoi de moi?"
Lucifer : "Tu n'en as pas marre de cette vie morne et minable? Pour survivre, chaque soir, tu dois dévorer l'âme d'un nouvel homme chargé en endorphine. Si tu ne le fais pas, tu meurs de faim."
Emeraude : "C'est la vie des succubes."
Lucifer : "Justement, n'aimerais-tu pas devenir une super-succube? Avoir beaucoup plus de pouvoirs, d'énergie et ne plus dépendre des humains. Tant que tu te nourris d'eux, tu es leur esclave."
Emeraude : "C'est tentant, c'est sûr. Mais impossible."
Lucifer : "Tu vois cet homme derrière toi?"

Emeraude se retourne et voit un grand homme obèse, portant un collier de dents autour du cou. C'est le Vautour. Elle crie à cause de la surprise.

Lucifer : "Ah ah ah, trop facile."
Emeraude : "Oui, je le vois mais d'où vient-il?"
Lucifer : "Il a toujours été là. Il s'était rendu invisible et moi avec."
Emeraude : "Salut."

Le sorcier ne répond rien.

Lucifer : "Cet homme est un sorcier extrêmement puissant. Il est avec moi depuis le début. Il peut te permettre de devenir une super-succube."

Emeraude se tourne vers le sorcier : "Comment feras-tu ça mon chou?"

Le Vautour ne répond même pas. A peine lui jette-t-il un regard glacial.

Emeraude : "Je te plais pas?"
Lucifer : "Laisse tomber ça avec lui. Il va te donner une potion à boire. Cette potion est efficace deux heures. Elle te permettra de rendre ta proie docile et en plus, elle perdra la mémoire."
Emeraude : Qu'est-ce que ça peut me foutre? J'ai la force de plus de trente hommes et ma proie succombe à chaque fois après que je lui aies volé son énergie."
Lucifer : "Et si ta victime a la force de plus de dix mille hommes? Tu auras besoin de rendre un tel homme dans l'incapacité de te tuer. Tes petits ongles ne lui feront rien. Si ensuite cet homme perd la mémoire, tu pourras lui revoler sa force. Ainsi, tes recharges seront pleines éternellement et supérieures à tout ce que tu aurais pu rêver de plus fou."
Emeraude : "Et où trouver un tel homme?"
Lucifer : "Dans cette chambre, dans une semaine à la même heure si tu fais ce que je te dis."
Emeraude : "Tu as un plan sans doute. Je t'écoute."
Lucifer : "Dans une semaine, un homme extrêmement fort vient à une soirée de bienfaisance en tant qu'invité d'honneur. Il s'agit du vainqueur du dernier tournoi des arts martiaux, Sangoku. C'est lui qui avait tué Piccolo il y a trois ans. Il a sauvé le monde aujourd'hui encore en battant le fils de Piccolo alors que Dieu lui-même ne pouvait rien. Va à cette soirée. Le Vautour va lancer un sortilège pour que vous vous rencontriez fortuitement. Il doit succomber à ton charme. Tu dois l'amener ici et lui voler toute son énergie."
Emeraude : "Et après?"
Lucifer : "Minute papillon de lumière sous les projecteurs"
Le Vautour : "Chaque chose en son temps."


Peu après l'attaque du temple céleste. Kame House. La porte est alors déchiquetée par les ongles d'Emeraude, qui apparaît dans la lumière du Soleil. Krilin et son maître la voient, sont surpris et demandent : "C'est toi Vanessa?"

Emeraude : "Oui, c'est moi, non je n'ai pas changé."
Krilin : "Il faut que tu partes Vanessa. Une femme-démon qui s'appelle Emeraude ne va pas tarder à venir nous attaquer!"
Emeraude : "Je ne m'appelle pas Vanessa au fait. Je m'appelle Emeraude."
Tortue Géniale : "C'est toi qu'on doit combattre?"
Emeraude : "Exact."
Krilin : "Ca va aller alors."

Krilin court vers Emeraude et lui porte un coup dans l'estomac. La fille ne bronche pas et ne vacille pas. A peine son corps se cambre-t-il sous l'impact.

Emeraude : "Hu hu hu."

Emeraude donne une grande claque à Krilin qui traverse tout le salon et s'écrase contre le mur, qui cède sous l'accélération.

Tortue Géniale : "Méfie-toi Krilin. Elle est forte."
Krilin : "Elle m'a claqué ma quiche en dix secondes, merci de l'avertissement, j'avais pas remarqué."
Tortue Géniale : "Me parle pas comme ça. Moi, je me suis jamais fait dérouiller par une gonzesse."

Emeraude sort ses griffes et les lance contre les deux champions d'arts martiaux. Ils esquivent. Elle les rétracte puis les relance. Ils esquivent à nouveau.

Emeraude les relance encore mais en leur donnant un mouvement imprévisible et chaque ongle se mouvant de façon indépendante des autres.

Tortue Géniale : "Recule Krilin, laisse-moi faire."

Krilin obéït à son maître. Tortue Géniale esquive avec souplesse chaque attaque d'ongles, part à droite, part à gauche, va en avant, en arrière, puis s'échappe à grande vitesse loin des ongles. Ces derniers ont formé un noeud et ne représentent plus le moindre danger.

Tortue Géniale : "Emeraude n'est plus une menace. Allons-y!"

Les deux hommes foncent sur la jeune femme rendue inoffensive. Elle doit faire face à Krilin à sa gauche et à Mutenroshi à sa droite.

Elle envoie son pied dans le visage de Krilin, qui pare le coup avec son bras droit. Il attrape sa jambe et l'envoie à terre d'une balayette. Tortue Géniale lance un kikoha sur le visage d'Emeraude.

Il la relève et la bloque entièrement. Pendant qu'il la tient, son élève lui envoie des dizaines de coups dans le ventre, le torse, le visage, les genoux...

Emeraude lance sa tête en arrière et casse le nez du maître des tortues. Elle se sépare de ses ongles qui se désintègrent une fois coupés.

La super-succube tend ses bras en direction de Krilin et crie : "Big Slash"

Ses ongles repoussent alors et forment un grillage coupant dont l'aire de chacune des cellules du réseau devient de plus en plus petite. Krilin est frappé par le réseau d'ongles. Ses vêtements tombent en lambeaux et il tombe cinq mètres plus loin, le visage par terre. S'il avait encore un nez, il se le serait cassé.

Krilin se relève nu : "C'est ça ta technique? Me déshabiller?"
Emeraude : "Tout en douceur en plus. Regarde toi."

Krilin regarde son bras droit et voit des milliers de petites coupures peu profondes qui se mettent à se remplir doucement de sang. Sa peau tombe alors en lambeaux, comme ses vêtements.

Il hurle de douleur et de terreur et Emeraude explose de rire.

Tortue Géniale a retiré sa chemise. Il a gonflé ses muscles au maximum et lance son kaméhaméha maximal (celui qui avait détruit la Lune) contre elle. Elle se retourne mais n'a pas le temps d'éviter la vague déferlante et se retrouve propulsée dans le ciel.

La maison n'existe plus. Lunch a survécu car elle était dans sa chambre, à savoir dans la cave.

Le vieux maître court vers son élève dont le corps n'est plus qu'une plaie béante.

Tortue Géniale : "Ca va?"
Krilin : "Je n'ai plus de peau. A ton avis?"
Tortue Géniale : "Ca te gratouille ou ça te chatouille?"
Krilin : "Aaaaa, j'ai mal!!!!"
Tortue Géniale : "Il nous reste un senzu, ça va te guérir."

Il s'adresse à Lunch : "Lunch, où est le dernier senzu?"
Lunch : "On n'en a plus. Hier, il n'y avait plus de cannelle alors vous m'avez dit que le senzu pouvait remplacé la cannelle. Mais si ça vous intéresse, ce matin, en faisant les courses, j'ai pensé à la cannelle."
Krilin : "Aaaaa, j'ai mal!!! Je veux mourir!!!"

Une voix plonge les trois habitants de l'île dans la torpeur : "Ca arrivera bientôt, promis mon petit Krilin." Il s'agit d'Emeraude.

L'énergie du Kaméhaméha a mis son corps en combustion. Ses cheveux verts sont devenus roux. Son bras droit n'est plus qu'une gigantesque cendre ressemblant vaguement à un bras.

Emeraude : "Un bras me sera suffisant pour vous crever."
Tortue Géniale : "Krilin, relève-toi."

L'élève d'obéïr.

Krilin : "Quitte à mourir, j'aime autant l'emmener avec moi."

Les deux hommes foncent sur la super-succube manchot. Les coups de poings et de pieds de Tortue Géniale et les coups de moignons de Krilin pleuvent sur La jeune femme qui les esquive tous et réplique avec sa main gauche et ses jambes. Les hommes évitent eux aussi les attaques.

Puis, Emeraude plante ses ongles dans le corps de Krilin qui attrape son bras, enfonce ses ongles encore plus profondément en lui-même et retient le bras pour qu'elle ne puisse rien faire face au maître des tortues. Ce dernier lance des kikohas dans le visage d'Emeraude puis il lui crève les deux yeux.

Emeraude hurle de douleur et arrive à se défaire de l'emprise de Krilin, qui tombe par terre, inconscient, mourant, alors que le peu de sang qui coule encore dans ses artères se vident par sa bouche, par son ventre et par sa peau qui commence à peine à sécher et continue de suinter de sang.

Tortue Géniale lance maintenant un namamidabutsu sur Emeraude qui est projetée à quinze mètres de hauteur et reçoit une intensité électrique inouïe.

Lunch : "Vas-y! Tue-la! Elle a osé tuer Krilin!"

Emeraude est entièrement dans le pouvoir de Mutenroshi et risque fort de mourir si elle ne fait rien. Elle utilise alors son arcane suprême : "Nails Explosion!!!"

Les ongles de son bras gauche grandissent de façon exponentielle et ont de nombreuses ramifications, comme un arbre aléatoire. Les milliers de branches se plantent partout autour d'elle. En haut, en bas, à gauche, à droite, en avant, en arrière, et même en elle.

Certains plantent le presque-cadavre de Krilin. D'autres transpercent Lunch de part en part. Et quelques-uns arrivent à atteindre Tortue Géniale qui reçoit non seulement la douleur lancinante due aux ongles acérés d'Emeraude mais également reprend de plein fouet la charge électrique qu'il envoie sur la jeune femme.

Mutenroshi stoppe le namamidabutsu et retire les ongles qui l'ont planté. Emeraude retombe en pleine mer. Tortue Géniale retire maintenant les ongles qui étaient plantés en Krilin ou du moins ce qu'il en reste.

Tortue Géniale se dirige vers Lunch et lui donne huit coups sur le corps : "Voilà, j'ai appuyé sur les points shiatsu pour que tu ne décèdes pas à cause de l'hémorragie".
Lunch : "Merci."
Tortue Géniale : "De r.."
Un ongle lui transperce le front par derrière. L'ongle se rétracte. Le jus de son cerveau coule du crâne du vieillard.

Emeraude se tient cinq mètres derrière lui. Elle n'a plus rien d'une jolie jeune femme. La brûlure électrique l'a défigurée entièrement. Elle n'est plus qu'une plaie béante elle aussi.

Emeraude : "J'ai fini par gagner."

Krilin se relève, mû uniquement par sa volonté à venger son maître. Il se met en garde. Pied gauche en avant, pied droit en arrière. Légèrement penché. Son bras droit est positionné comme s'il tenait un plat. Il se concentre : "Kienzan!"

Un disque de lumière, couvert de dentelures se forme quelques décimètres au-dessus de sa main droite. Il lance le disque vers Emeraude qui est tranchée en deux longitudinalement. Emeraude est morte.

Krilin chute. Il est mort.

Tortue Géniale tente de se relever lentement et meurt dans un dernier râle.

Lunch regarde la mer, le visage triste, plein de larmes car elle a perdu ses deux amis. Puis, elle voit un grand homme debout sur une espèce de barque se diriger vers l'île.

Il s'agit du roi des rats et la barque est en fait un banc de rats.


Chers lecteurs, un nouveau mécréant est mort. Mais à quel prix? La mort de Krilin et Tortue Géniale. Lunch se retrouve confrontée à l'ignoble roi des rats. Que va-t-il lui arriver? En quoi la liaison entre Sangoku et Emeraude a-t-elle pu jouer dans la vie dissolue du héros? A quel point le Vautour est-il impliqué dans le plan de Lucifer? Et qu'en est-il de l'union sacrée entre Sangoku, Piccolo, Charybde et Scylla?
Troisième loi de Newton : toute action amène une réaction.
0

  • 9 Pages +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • Dernière »


Réponse rapide

  

1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)